systemd arrive sur le sous-système Windows pour Linux via Canonical • Le registre

  • FrançaisFrançais


  • Les distributions Linux exécutées sur Windows dans une machine virtuelle WSL2 peuvent désormais utiliser le système d’initialisation systemd.

    Cette semaine, Microsoft et Canonical ont annoncé conjointement la nouvelle que la dernière version du sous-système Windows pour Linux 2 (version 0.67.6 et supérieure) a été modifiée pour prendre en charge systemd. Le billet de blog de Canonical contient quelques détails techniques et en profite également pour promouvoir son truc de conteneur LXD.

    L’annonce correspondante de Microsoft n’est pas si technique – et la vidéo de démonstration YouTube encore moins – mais elle mentionne qu’il y a eu plusieurs solutions de contournement tierces qui ont obtenu la même chose.

    Le registre prédit cela il y a environ un an, et nous soupçonnons plutôt que cela pourrait être lié dans une certaine mesure au fait que le suprémo de systemd Lennart Poettering a rejoint le géant Windows il y a quelques mois.

    Lennart Poettering en mai 2015

    sudo systemctl arrêtez de sourire … Lennart Poettering en mai 2015

    Pour plus de clarté, cela est spécifique à WSL2, le sous-système Windows de deuxième génération pour Linux. WSL2 exécute un noyau Linux complet dans une machine virtuelle dédiée, en utilisant un sous-ensemble des fonctionnalités de l’hyperviseur Hyper-V intégré de Windows. La version 1 originale de WSL était un outil très différent, qui ne contenait pas de noyau Linux complet.

    La vidéo de démonstration conjointe Microsoft/Canonical donne comme exemples des outils tels que MicroK8s (prononcé “micro-Kates”, et aucune mention de Kubernetes), NextCloud et le format d’emballage multiplateforme Snap de Canonical, en tant que fonctionnalités Linux nécessitant la fonctionnalité de systemd.

    Apparemment, la mise en œuvre de cela a nécessité de modifier le fonctionnement de WSL2, car auparavant, il utilisait un programme Microsoft exécuté en tant que PID 1 pour l’intégration avec le système d’exploitation hôte. En tant que tel, la modification de la prise en charge de systemd ne sera pas automatiquement repoussée car elle pourrait casser les choses pour les utilisateurs existants. Vous devrez installer ou mettre à niveau vers la version WSL2 nécessaire à partir du Microsoft Store pour l’activer.

    Ce problème persiste depuis longtemps et a causé des problèmes à certains utilisateurs. Pour ce vétéran grisonnant de Linux, ne pas pouvoir utiliser le systemctl La commande ne semble pas être un gros inconvénient, mais pour les administrateurs système assez jeunes pour n’avoir jamais vu une distribution sans l’idée originale de Poettering, c’est déroutant.

    Nous soupçonnons que d’autres anciens blasés pourraient considérer l’absence de conteneurs, de Snaps, de Flatpaks et même de système comme des avantages positifs, mais il s’agit d’un fossé culturel entre les générations et il ne se réduira pas. Loin de nous l’idée de spéculer que Microsoft adoptant, étendant puis éteignant systemd puisse jamais être considéré comme une bonne chose. ®

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *