Plop Boot Manager démarre les PC à partir d’un support à partir duquel ils ne peuvent pas démarrer • The Register

  • FrançaisFrançais


  • Vendredi Freeware Fest Les gestionnaires de démarrage Plop d’Elmar Hanlhofer sont une petite famille d’outils minuscules permettant de démarrer à partir d’un support à partir duquel un ordinateur ne peut généralement pas démarrer.

    Avant de souligner que tous les ordinateurs modernes boîte boot from USB – les gestionnaires de démarrage fonctionnent également bien dans les machines virtuelles, où la prise en charge du démarrage USB est encore beaucoup plus rare. Oui, bien sûr, vous pouvez virtuellement “insérer” un fichier ISO dans le CD-ROM virtuel de votre VM, mais si vous voulez démarrer une VM à partir d’une vraie clé USB physique, ce n’est pas si simple.

    Les programmes sont minuscules : ils tiennent sur une seule disquette (même une disquette de 720 ko) et l’image ISO est d’environ un demi-mégaoctet.

    Plop Boot Manager 5 : d’accord, la police et le starfield sont un peu années 1980, mais la fonctionnalité peut être très pratique.

    Démarrez PBM5, et il présente un menu, vous permettant de démarrer le véritable système d’exploitation cible sur la machine à partir d’une disquette, d’un CD-ROM ou d’une clé USB. Rien de tout cela n’utilise le BIOS du PC, donc peu importe si le micrologiciel ignore parfaitement l’existence de ces supports.

    En option, le gestionnaire de démarrage peut être installé directement sur le disque dur de votre PC, auquel cas il présente une liste de partitions et démarre leur contenu. Le PBM6, encore inachevé, prend en charge les systèmes UEFI ainsi que les systèmes BIOS. Curieusement, le Plop VHD Loader séparé peut également démarrer certains systèmes d’exploitation directement à partir des fichiers de disque virtuel VHD des hyperviseurs MS, sans pour autant en utilisant un hyperviseur ou en démarrant d’abord un autre système d’exploitation.

    À titre d’exemple de l’utilisation que vous pourriez en faire : vous pouvez installer une distribution Linux directement sur une clé USB, puis disposer d’un lecteur amorçable universel qui fonctionnera sur presque tous les PC. Il est plus facile et plus sûr de créer cela à l’intérieur d’une machine virtuelle, et vous ne courez pas le risque d’écrire accidentellement le chargeur de démarrage sur votre lecteur principal et de vous retrouver avec un PC qui ne démarrera que si la clé USB est présente. Mais la plupart des hyperviseurs utilisent toujours par défaut un BIOS hérité, et la plupart du temps, ils ne peuvent pas démarrer à partir de véritables lecteurs USB physiques sur l’hôte. Avec PBM, ils le peuvent.

    Cela facilite la création du lecteur amorçable en premier lieu, sans avoir à attribuer ce périphérique en tant que lecteur de la machine virtuelle avec le VBoxManage commande createrawvmdk option, qui comme l’illustre le manuel de VirtualBox, est assez compliquée et a besoin des autorisations root.

    À titre purement hypothétique, bien sûr, si l’on s’attendait à passer une grande partie de cet hiver dans sa bibliothèque locale parce qu’on ne pouvait plus se permettre de chauffer sa maison, cela pourrait être un moyen pratique de contourner les limites de temps sur les PC de la bibliothèque.

    Note de démarrage importante

    Le Plop Boot Manager original, actuellement en version 5.15, et le nouveau, toujours en développement, PBM6 sont des logiciels gratuits, mais ils sont ne pas Open source. Cela dit, cependant, les deux sont libres d’utilisation à des fins personnelles et commerciales. Ils ont également un parent Linux uniquement, PlopKexec, qui est entièrement open source.

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *