La Chine a pulvérisé l’espace avec 3000 morceaux de ferraille. Les responsables militaires américains veulent que des règles arrêtent ce genre de chose

  • FrançaisFrançais



  • Fatigués des débris spatiaux et des armes, les commandants militaires américains ont présenté mercredi au Congrès un argument pour créer un cadre pour un ordre basé sur des règles dans l’espace.

    Une des raisons de leur appel était qu’en janvier 2007, la Chine a démontré sa capacité à détruire un satellite dans l’espace en tirant un missile balistique sur l’un de ses propres satellites météorologiques inactifs.

    Selon le lieutenant-général de l’US Space Force Stephen Whiting, lors d’une audience du sous-comité conjoint des Affaires étrangères et des Services armés de la Chambre des communes, la pulvérisation de déchets qui en a résulté comprenait 3000 objets traçables, 10% de tous les débris spatiaux suivis par les États-Unis. Il a sévèrement qualifié le test de la Chine de “très irresponsable”.

    L’indignation a rapidement suivi le test de Pékin en 2007 et la Chine a annoncé qu’elle ne ferait plus d’armes antisatellites (ASAT) à la suite de l’incident. Mais ce n’était pas nécessaire: les débris étaient déjà une menace en orbite à environ 850 km au-dessus de la Terre.

    Ce ne sont pas seulement les débris spatiaux qui inquiètent les responsables. Le satellite chinois du bras grappin Shijian-17 a par le passé montré un comportement étrange et le russe Kosmos 2542 a présenté un comportement de copie à un satellite américain qui fait croire aux responsables qu’il pourrait être une arme.

    Les États-Unis ont de nombreux actifs spatiaux qu’ils aimeraient protéger, parmi lesquels la constellation du système de positionnement global (GPS). Le Council for Foreign Relations a qualifié les satellites spatiaux de «talon d’Achille de l’armée américaine la plus avancée sur le plan technologique».

    Bien qu’il existe déjà des accords internationaux qui interdisent les armes de destruction massive dans l’espace, rien n’empêche les tests antisatellites ou les lasers au sol de tirer sur un siège.

    Lors de l’audience du Congrès, les politiciens n’ont pas pu s’empêcher de proposer des scénarios saisissants. “L’espace est en danger de devenir l’ouest sauvage et sauvage où chaque satellite, astronaute, cosmonaute ou taïkonaute doit se défendre”, a déclaré Jim Cooper, représentant américain. [D] Tennessee, affirmant que les experts renonçaient à un espace basé sur des règles respectueux de la loi et se contentaient d’un espace basé sur des suggestions et des indices.

    Cooper a plaidé:

    Dans un témoignage écrit, Whiting a déclaré [PDF] ce qui suit:

    Sans frontières nationales dans l’espace, il n’y a pas de division officielle séparant les forces. Whiting a fait valoir que la capacité d’opérer à n’importe quel endroit ou à n’importe quelle distance du vaisseau spatial d’une autre nation a créé une première attaque “utilisez-le ou perdez-le” environnement qui ne sert qu’à dégénérer et à déstabiliser.

    Il ajouta:

    Des questions ont été soulevées quant à savoir si un tel traité serait exécutoire.

    Bruce Turner, fonctionnaire principal du bureau du département d’État, a répondu:

    Plus tôt dans l’assemblée, le sous-secrétaire adjoint principal du Département d’État, Jonathan Moore, a déclaré:

    Dans un point de presse séparé le même jour, l’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré que les États-Unis suivaient la fusée chinoise Long March 5-B alors qu’elle effectuait une descente incontrôlée vers la Terre.

    Psaki a dit:

    Lorsqu’on lui a demandé si la Maison Blanche imposerait à la Chine de payer une sorte de compensation pour les dommages potentiels comme l’exige la Convention de l’ONU sur la responsabilité spatiale, Psaki a habilement évité tout engagement.

    “Espérons que ce n’est pas le résultat sur lequel nous travaillons”, a déclaré Psaki. ®

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *