Upcycling Company Hub.cycle lève 1,5 million d’euros –

  • FrançaisFrançais


  • PARIS – Hub.cycle, entreprise française qui transforme les déchets de fruits et légumes en matières premières pour les industries de l’hygiène et de l’alimentation, a levé son premier tour de table, d’un montant de 1,5 million d’euros, pour développer l’upcycling tout au long de sa chaîne de production.

    Le fonds de capital-risque Daphni a mené le tour, qui a impliqué Swen Capital et des angles commerciaux, tels que Sofiane Ammar, Cédric Sellin et Jean-Charles Morisseau.

    La pandémie de coronavirus a accéléré la transition vers une consommation durable, en particulier dans le domaine de la beauté, ce qui a contribué à en faire une cible attractive pour les investisseurs.

    «Cette somme permettra à l’entreprise de recruter de nouveaux talents, de lister de nouveaux produits et de poursuivre son expansion en France et à l’étranger», a déclaré la société française basée à Avignon dans un communiqué, ajoutant que les fonds serviraient également à financer un laboratoire d’applications.

    Julien Lesage, phytochimiste, a fondé Hub.cycle en 2016, puis a été rejoint par Dominique Sylvain, ingénieur agroalimentaire.

    Ils ont reconnu qu’entre 30 et 50 pour cent de la production agricole est jetée lors de sa transformation industrielle, ils ont donc entrepris de créer une solution transversale destinée à donner une forte valeur aux produits mis au rebut.

    Hub.cycle analyse les molécules, la conservation, la traçabilité et la qualité, ainsi que les opportunités de perspectives.

    La société, par exemple, pourrait travailler avec un producteur de jus d’orange, en prenant ses peaux d’orange rabotées qui pourraient intéresser les acteurs de la cosmétique qui recherchent certains éléments trouvés dans les écorces du fruit.

    Pour les producteurs, cela produit non seulement moins de déchets, mais génère également un gain financier supplémentaire, selon Hub.cycle.

    «Quant aux clients, ils accèdent à des ingrédients recyclés – innovants et vertueux – sans compromis sur la qualité et à des prix compétitifs», a déclaré la société.

    «Conscient de la quantité de déchets jetés chaque année par les fabricants, notre objectif en créant Hub.cycle était clair: prouver qu’il était possible de récupérer tous ces coproduits pour transformer les déchets en quelque chose de sexy», a déclaré Lesage, qui sert en tant que directeur général de la société.

    Hub.cycle a plus de 200 références dans son portefeuille, qui se développe chaque semaine.

    Le groupe a déclaré en 2020 qu’il avait permis d’économiser 1000 tonnes de fruits et légumes et que l’objectif pour cette année était de 10000 tonnes.

    Les clients de Hub.cycle dans le secteur cosmétique incluent déjà L’Oréal, Yves Rocher et Givaudan.

    «Nous voulons changer le marché», a poursuivi Lesage. «En s’approvisionnant en matières premières et ingrédients recyclés, les fabricants contribuent à économiser des milliers de tonnes de carbone, d’eau et de ressources alimentaires.»

    Pour en savoir plus, consultez:

    L’upcycling peut-il devenir courant?

    Une marque de vêtements d’extérieur de luxe lance une campagne d’upcycling avec une organisation à but non lucratif

    EXCLUSIF: Lancôme dévoile son programme mondial de développement durable

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *