L’organisme grec du tourisme demande au gouvernement de mettre à jour les protocoles COVID-19Travel And Tour World

  • FrançaisFrançais



  • Publié le : mardi 22 février 2022

    La Confédération grecque du tourisme (SETE) appelle le gouvernement à réviser les protocoles de santé COVID-19 et à faciliter les voyages avant la saison touristique afin que le pays conserve son avantage concurrentiel.

    Dans une lettre adressée au ministre du Tourisme Vassilis Kikilias et à d’autres responsables gouvernementaux, la SETE demande :

    – la suppression de l’obligation PLF (Passenger Locator Form) pour les voyageurs munis d’un Certificat Numérique COVID-19 valide

    – la même période de validité pour les certificats COVID-19 en Grèce et à l’étranger

    – les voyageurs séjournant dans un hébergement de style Airbnb et infectés par le COVID-19 doivent être mis en quarantaine dans la location et non dans un hôtel de quarantaine.

    Le président de la SETE, Yiannis Retsos, a déclaré que le formulaire PLF devrait être supprimé pour les catégories de voyageurs restantes à compter du 1er avril 2022.

    L’évolution de la pandémie aujourd’hui et les conditions qui prévalent ont annulé l’objectif pour lequel la mesure a été introduite en vertu des règles actuelles, il n’y a plus aucune raison de “localiser” les voyageurs, a déclaré la SETE dans sa lettre.

    De plus, l’association souligne l’importance de veiller à ce que tous les titulaires de certificat COVID-19 soient autorisés dans les établissements de restauration avec des exigences de test.

    En Grèce, les certificats de vaccination sont valables pour une période de sept mois après la dernière vaccination, alors que dans l’UE, c’est neuf mois après avoir créé des problèmes dans le fonctionnement des entreprises et des inconvénients inutiles pour les visiteurs, a déclaré la SETE.

    L’organisme commercial a déclaré que la règle crée des conditions incohérentes où d’une part les voyageurs peuvent entrer dans le pays mais d’autre part, ils ont besoin de tests pour dîner.

    La semaine dernière, la Global Business Travel Association (GBTA) et ses organisations partenaires européennes ont appelé l’UE à mettre en œuvre une approche coordonnée de la période de validité du certificat numérique COVID-19 de l’UE.

    La durée de validité du certificat de vaccination doit être commune à tous les usages, de même que la limite d’âge des enfants devant présenter un certificat de vaccination ou de guérison ou un résultat de diagnostic négatif, a indiqué la SETE demandant que la limite d’âge actuellement fixée à cinq ans soit fixée à quatre ans.

    Hôtels de quarantaine

    Enfin, la SETE propose que les hôtels de quarantaine continuent de fonctionner cette année comme ils l’ont fait en 2021 à l’exception des cas de COVID-19 constatés chez les voyageurs séjournant dans des locations de courte durée, auquel cas la quarantaine devrait être couverte par le prestataire.

    Des hôtels de quarantaine ont été mis en place pour servir les touristes qui visitent le pays et séjournent dans des hébergements touristiques légalement agréés, ce qui peut être vérifié.

    Tous les cas identifiés dans les baux à court terme doivent rester dans les propriétés réservées, a déclaré la SETE.

    De plus, la SETE propose également la possibilité de permettre aux clients de l’hôtel infectés par le COVID de rester dans leur chambre jusqu’à la fin de la quarantaine tant qu’ils couvrent les frais d’hébergement.

    Articles Similaires

    Tags: Certificat numérique Covid-19 de l’UE, Global Business Travel Association (GBTA), Confédération grecque du tourisme (SETE)

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.