Les arrivées de touristes internationaux en hausse de 4% atteignent un record de 1,2 milliard en 2015

  • FrançaisFrançais


  • Les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 4,4% en 2015 pour atteindre un total de 1 184 millions en 2015, selon le dernier baromètre du tourisme mondial de l’OMT. Quelque 50 millions de touristes supplémentaires (visiteurs avec nuitées) ont voyagé vers des destinations internationales à travers le monde l’année dernière par rapport à 2014.

    2015 marque la 6e année consécutive de croissance supérieure à la moyenne, les arrivées internationales ayant augmenté de 4% ou plus chaque année depuis l’année post-crise de 2010.

    «Le tourisme international a atteint de nouveaux sommets en 2015. La solide performance du secteur contribue à la croissance économique et à la création d’emplois dans de nombreuses régions du monde. Il est donc essentiel pour les pays de promouvoir des politiques qui favorisent la croissance continue du tourisme, y compris la facilitation des voyages, le développement des ressources humaines et la durabilité », a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai.

    La demande a été forte dans l’ensemble, mais avec des résultats mitigés entre les destinations individuelles en raison de fluctuations inhabituellement fortes des taux de change, de la baisse des prix du pétrole et d’autres produits de base qui ont augmenté le revenu disponible dans les pays importateurs mais ont affaibli la demande des exportateurs, ainsi que des préoccupations accrues en matière de sûreté et de sécurité.

    «Les résultats de 2015 ont été influencés par les taux de change, les prix du pétrole et les crises naturelles et causées par l’homme dans de nombreuses régions du monde. Étant donné que l’environnement actuel met en évidence d’une manière particulière les questions de sûreté et de sécurité, nous devons rappeler que le développement du tourisme dépend grandement de notre capacité collective à promouvoir des voyages sûrs, sûrs et sans interruption. À cet égard, l’OMT exhorte les gouvernements à inclure les administrations du tourisme dans leurs plans, structures et procédures de sécurité nationale, non seulement pour garantir que l’exposition du secteur aux menaces est minimisée, mais aussi pour maximiser la capacité du secteur à soutenir la sécurité et la facilitation, de manière transparente et sûre. les voyages peuvent et doivent aller de pair », a ajouté M. Rifai.

    La croissance des destinations des économies avancées (+ 5%) a dépassé celle des économies émergentes (+ 4%), portée par les bons résultats de l’Europe (+ 5%).

    Par région, l’Europe, les Amériques et l’Asie et le Pacifique ont tous enregistré une croissance d’environ 5% en 2015. Les arrivées au Moyen-Orient ont augmenté de 3% tandis qu’en Afrique, les données limitées disponibles indiquent une diminution estimée de 3%, principalement en raison de résultats en Afrique du Nord, qui représente plus d’un tiers des arrivées dans la région.

    Perspectives positives pour 2016

    Les résultats de l’indice de confiance de l’OMT restent largement positifs pour 2016, bien qu’à un niveau légèrement inférieur par rapport aux deux années précédentes. Sur la base de la tendance actuelle et de ces perspectives, l’OMT prévoit que les arrivées de touristes internationaux augmenteront de 4% dans le monde en 2016.

    Par région, la croissance devrait être plus forte en Asie et Pacifique (+ 4% à + 5%) et dans les Amériques (+ 4% à + 5%), suivis de l’Europe (+ 3,5% à + 4,5%). Les projections pour l’Afrique (+ 2% à 5%) et le Moyen-Orient (+ 2% à + 5%) sont positives, mais avec un plus grand degré d’incertitude et de volatilité.

    Résultats régionaux 2015

    L’Europe  (+ 5%) a tiré la croissance en termes absolus et relatifs soutenue par un euro plus faible vis-à-vis du dollar américain et des autres principales devises. Les arrivées ont atteint 609 millions, soit 29 millions de plus qu’en 2014. Central et L’Europe de l’Est (+ 6%) a rebondi après la baisse des arrivées de l’année dernière. L’Europe du Nord (+ 6%), l’Europe du Sud de la Méditerranée (+ 5%) et l’Europe de l’Ouest (+ 4%) ont également enregistré des résultats solides, compte tenu notamment des nombreuses destinations matures qu’elles comprennent.

    Asie et Pacifique (+ 5%) ont enregistré 13 millions d’arrivées de touristes internationaux supplémentaires l’année dernière pour atteindre 277 millions, avec des résultats inégaux d’une destination à l’autre. L’Océanie (+ 7%) et l’Asie du Sud-Est (+ 5%) ont mené la croissance, tandis que l’Asie du Sud et l’Asie du Nord-Est ont enregistré une hausse de 4%.

    Arrivées de touristes internationaux dans le Amériques (+ 5%) a augmenté de 9 millions pour atteindre 191 millions, consolidant les solides résultats de 2014. L’appréciation du dollar américain a stimulé les voyages à l’étranger en provenance des États-Unis, au Caraïbes et Amérique centrale, tous deux enregistrant une croissance de 7%. Les résultats en Amérique du Sud et en Amérique du Nord (tous deux à + 4%) sont proches de la moyenne.

    Arrivées de touristes internationaux dans le moyen-Orient a augmenté d’environ 3% pour atteindre un total de 54 millions, confortant la reprise amorcée en 2014.

    Données disponibles limitées pour Afrique indique une diminution de 3% des arrivées internationales, atteignant un total de 53 millions. En Afrique du Nord, les arrivées ont diminué de 8% et en Afrique subsaharienne de 1%, bien que cette dernière soit revenue à une croissance positive au second semestre. (Les résultats pour l’Afrique et le Moyen-Orient doivent être lus avec prudence car ils sont basés sur des données disponibles limitées)

    La Chine, les États-Unis et le Royaume-Uni mènent la croissance des voyages à l’étranger en 2015

    Quelques principaux marchés émetteurs ont stimulé les dépenses touristiques en 2015, soutenues par une monnaie et une économie fortes.

    Parmi les principaux marchés émetteurs mondiaux, la Chine, avec une croissance à deux chiffres des dépenses chaque année depuis 2004, continue de dominer les voyages à l’étranger, bénéficiant à des destinations asiatiques telles que le Japon et la Thaïlande, ainsi qu’aux États-Unis et à diverses destinations européennes.

    En revanche, les dépenses des marchés émetteurs autrefois très dynamiques de la Fédération de Russie et du Brésil ont sensiblement diminué, reflétant les contraintes économiques dans les deux pays et la dépréciation du rouble et du real par rapport à pratiquement toutes les autres devises.

    En ce qui concerne les marchés émetteurs traditionnels des économies avancées, les dépenses en provenance des États-Unis (+ 9%), deuxième marché émetteur mondial, et du Royaume-Uni (+ 6%) ont été stimulées par une monnaie forte et une économie qui rebondit. Les dépenses de l’Allemagne, de l’Italie et de l’Australie ont augmenté à un rythme plus lent (le tout à + 2%), tandis que la demande du Canada et de la France a été plutôt faible.

    Contacts:

    Responsable des médias de l’OMT
    Rut Gomez Sobrino
    rgomez@unwto.org
    Tél: (+34) 91567 81 60

    Programme de communication et de publications de l’OMT

    Tél: (+34) 91567 8100 / Fax: +34 91567 8218

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *