Le trafic aérien au Maroc devrait redémarrer à la mi-juin

  • FrançaisFrançais



  • A compter du 15 juin 2021, le Maroc recevra à nouveau des vols en provenance de pays étrangers. Le gouvernement marocain veut redémarrer son trafic aérien dans un premier temps avec des vols spéciaux puis des liaisons régulières.

    Les vacances au Maroc seront à nouveau possibles à partir de mi-juin pour les voyageurs munis d’un carnet de vaccination et/ou d’un test PCR négatif, qui ne doivent pas être âgés de plus de 48 heures au moment de l’entrée. Tous les pays de l’Union européenne (sauf la Lituanie), le Royaume-Uni, les États-Unis, le Canada, la Russie, la Chine et tous les pays membres de l’ONU qui ne figurent pas sur la liste B du ministère marocain de la Santé bénéficieront de la nouvelle mesure.

    Les voyageurs de ces pays doivent obtenir une dérogation avant le voyage, soumettre un test PCR négatif datant de moins de 48 heures au moment de l’entrée, puis subir 10 jours de quarantaine. Les listes A et B des pays sont régulièrement mises en ligne sur les sites électroniques des Ministères des Affaires étrangères, de la Santé et du Tourisme. Les deux listes sont mises à jour régulièrement selon les besoins, au moins deux fois par mois.

    L’Office National Marocain du Tourisme (MNTO) souligne que les indicateurs de la situation épidémiologique au Maroc sont très positifs, surtout après l’expansion des campagnes de vaccination dans le pays. Plus de 9 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccination à ce jour et le Maroc ne compte actuellement que 2500 cas actifs.

    Les autorités proclament qu’elles ont pris toutes les mesures pour s’assurer que les invités sont en sécurité et n’ont pas à se soucier de leur santé. Entre autres choses, il existe un « Label Bienvenue en toute sécurité », qui est basé sur les normes sanitaires de l’OMS et de l’OMT et a été introduit par le ministère du Tourisme.

    Les dernières données montrent qu’en mars 2021 le Maroc a accueilli 430 000 touristes, soit une baisse de 78% par rapport à la même période de l’année précédente. Sur le premier trimestre de cette année, les arrivées touristiques ont diminué de 69,1% représentant une perte de 11,9 milliards de dirhams. La relance du trafic aérien est donc essentielle pour la relance du tourisme local.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *