La Thaïlande impose un verrouillage partiel au milieu d’une nouvelle épidémie de COVID-19

  • FrançaisFrançais



  • Publié le: lundi 4 janvier 2021

    À la lumière de la nouvelle vague de cas de coronavirus, le gouvernement thaïlandais a habilité certains gouverneurs provinciaux à fixer leurs propres restrictions et a exhorté le public à éviter les voyages inutiles. La Thaïlande a été saluée dans le monde entier pour avoir largement contrôlé l’épidémie de virus à la mi-2020, mais a connu une deuxième vague d’épidémies à partir de décembre. Dimanche, le pays a confirmé 315 nouveaux cas de coronavirus, dont la majorité sont dus à une transmission locale, portant son total à 7694 cas et 64 décès depuis son premier cas en janvier dernier.

    Selon les rapports de Yong Poovorawan, un virologue senior de l’Université Chulalongkorn de Bangkok, la Thaïlande a également signalé dimanche son premier cas connu d’une variante plus contagieuse du coronavirus appelée B.1.1.7. La variante a été trouvée dans une famille de quatre personnes qui étaient en quarantaine après son arrivée en Thaïlande en provenance du Royaume-Uni, et Yong a déclaré qu’il n’y avait aucun risque que cette variante se propage en Thaïlande. Opas Karnkawinpong, directeur général du département de contrôle des maladies, a déclaré que le ministère de la Santé avait recommandé au gouvernement de ralentir tous les vols en provenance de Grande-Bretagne jusqu’à ce qu’il y ait plus d’informations sur la nouvelle souche.

    Les responsables affirment que l’épidémie intérieure actuelle est liée à la migration illégale aux frontières du Myanmar voisin. Le groupe de travail du gouvernement sur le COVID-19 avait auparavant désigné 28 provinces, dont Bangkok, comme zones à haut risque et recommandé la suspension de certaines entreprises et activités encombrées dans les zones qui présentent des risques d’infection pour le public. Taweesin Wisanuyothin, un porte-parole du groupe de travail thaïlandais COVID-19, a déclaré dans un communiqué que les mesures, qui doivent encore être approuvées par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha, permettront aux gouverneurs provinciaux de suspendre les entreprises et autres activités s’il y a un risque de infection.

    Certains ministères et agences ont déjà émis de nouvelles restrictions dans leurs domaines. Le ministère de l’Éducation a ordonné la fermeture de toutes les écoles publiques et privées et centres de formation professionnelle du lundi à la fin janvier. La Thai Retailers Association a également annoncé que tous les centres commerciaux du pays devraient fermer à 21 heures tous les jours, une heure plus tôt que l’heure de fermeture habituelle. Les autorités de Bangkok ont ​​également fermé des lieux de divertissement, des crèches, des gymnases et des salons de massage, tout en gardant les centres commerciaux, les restaurants et les parcs publics ouverts plus tôt.

    La vie nocturne de Bangkok est également susceptible de se calmer, car une interdiction des ventes d’alcool dans les bars, les discothèques et les restaurants a été établie parmi une série de restrictions visant à réduire le nombre croissant de coronavirus dans le royaume. Taweesin Wisanuyothin a ajouté que le pays ne souhaite pas utiliser des mesures extrêmes comme un verrouillage et un couvre-feu, a besoin d’un médicament plus fort pour empêcher la nouvelle vague. Selon les rapports, les restrictions et les fermetures à l’échelle nationale devraient entrer en vigueur du 4 janvier au 1er février, permettant aux propriétaires d’entreprise de se préparer à une «période de grâce» de deux jours.


    (Pas comme encore)

    Articles Similaires

    Tags: Bangkok, Coronavirus, Covid-19, Thaïlande, Tourisme Thaïlande

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *