La plate-forme africaine de tourisme axé sur la nature recherche des fonds pour promouvoir le tourisme axé sur la nature

  • FrançaisFrançais



  • Publié le : lundi 13 décembre 2021

    La nouvelle plate-forme africaine de tourisme axé sur la nature en est à 8 mois de sa première année de la phase de projet de trois ans. Il s’agit d’une collaboration innovante visant à acheminer des fonds vitaux de secours et de redressement liés au COVID-19 aux communautés et aux petites et moyennes entreprises (PME) impliquées dans le tourisme axé sur la nature en Afrique.

    L’Afrique a connu une baisse estimée à 90 % des arrivées de touristes internationaux entre avril et décembre 2020 (OMT, 2020). Cela s’est traduit par une perte estimée à 87 milliards de dollars de revenus, 12,4 millions d’emplois et entre 70 et 90 % du financement de la conservation (WTTC, 2020).

    Le Dr Nikhil Advani, chef de projet, a déclaré que la crise du COVID-19 a paralysé les économies et les industries du monde entier, et que le tourisme basé sur la nature a été l’une des principales victimes économiques. Pour de nombreux pays africains, cela signifie une perte importante de financement pour leurs opérations de conservation, les moyens de subsistance des communautés locales et les entreprises touristiques.

    En réponse, grâce au financement du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), la Plateforme africaine de tourisme axé sur la nature cherche à mettre en relation les bailleurs de fonds avec les communautés et les petites et moyennes entreprises impliquées dans le tourisme axé sur la nature dans 11 pays africains.

    Lancée en avril 2021, la plate-forme a désormais réussi à mener plus de 500 enquêtes auprès des communautés et des PME dans les pays cibles du projet, et les données suggèrent une réduction de 58% des effectifs dans les entreprises interrogées à ce jour.

    Les enquêtes collectent des données de base sur la manière dont les communautés et les PME sont impliquées dans le tourisme axé sur la nature, leur situation financière et du personnel avant la crise COVID-19, comment la pandémie a affecté cela, et les opportunités de secours et de redressement qu’elles souhaitent explorer.

    En outre, la plate-forme améliore le partage des connaissances entre les parties prenantes concernées, cherche à connecter les bénéficiaires potentiels aux bailleurs de fonds, facilite l’élaboration de propositions de financement des communautés et des PME, et sert de plaque tournante pour toutes les personnes impliquées dans le secteur pour partager et accéder à l’information.

    La plate-forme NBT africaine se réjouit de l’opportunité d’explorer plus avant les ressources de financement qui permettront aux entreprises de tourisme axé sur la nature de se remettre de la pandémie de COVID-19 de manière durable et de mieux reconstruire pour augmenter la résilience aux chocs et facteurs de stress futurs.

    Articles Similaires

    Tags : Afrique, Covid-19, Fonds pour l’environnement mondial (FEM)

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.