Cuba ouvre lentement La Havane et d’autres villes au tourisme

  • FrançaisFrançais


  • Publié le: samedi 9 janvier 2021

    Cuba ouvre lentement La Havane et d’autres villes au tourisme après avoir ouvert les stations balnéaires en novembre, afin de redonner vie à l’industrie dévastée fermée en mars dernier en raison de la pandémie.

    Francisco Duran, responsable de l’épidémiologie au ministère de la Santé publique, a déclaré qu’environ 1000 visiteurs visitent le pays quotidiennement et que la majorité d’entre eux se rendent dans des stations où les protocoles COVID-19 se sont avérés efficaces. Peu d’entre eux visitent également la capitale cubaine et la plage.

    Cuba, comme d’autres pays des Caraïbes, dépend fortement du tourisme, qui représentait environ un dixième de son produit intérieur brut en 2019. Son économie a subi une baisse de 11% l’an dernier.

    Aujourd’hui, peu d’Européens, de Canadiens et de Latino-Américains ont commencé à affluer, bien que seuls quelques hôtels soient ouverts et que la plupart des chambres d’hôtes soient vides.

    Il y a à peine un an, la capitale cubaine regorgeait de touristes qui marchaient dans les rues, roulaient dans des voitures américaines d’époque et faisait des allers-retours dans des bus de construction chinoise.

    Le taux d’infection quotidien de Cuba par habitant était assez bas par rapport aux normes régionales; cependant, il a doublé au cours du mois dernier, principalement en raison du fait que les Cubains vivant à l’étranger visitent leur famille et rompent la quarantaine.

    Les vols en provenance des États-Unis et de quelques autres pays d’où arrivent les Cubano-Américains ont considérablement diminué au début de la pandémie. Cependant, malgré la pandémie, le pays dirigé par les communistes a accueilli un million de touristes l’année dernière, et le gouvernement espère doubler ce nombre cette année. Mais c’est encore loin des plus de quatre millions d’arrivées en 2019.

    Les visiteurs sont testés à l’aéroport et à nouveau dans cinq jours à moins qu’ils ne séjournent dans un hôtel sous la surveillance d’une équipe médecin-infirmière. À partir du 10 janvier, ils auront besoin d’un test PCR dans les 72 heures avant l’arrivée.

    Alors que la célèbre station balnéaire de Varadero a accueilli 69 000 visiteurs de novembre au 23 décembre, un membre du personnel d’un hôtel de La Havane a déclaré qu’il y avait moins de 20 clients mardi.

    Les touristes se lancent maintenant dans des excursions de groupe à La Havane et séjournent même dans des chambres d’hôtes sans aucune restriction supplémentaire.
    Le guide touristique Carlos Diaz est ravi d’avoir du travail. «Les touristes reviennent petit à petit», dit-il.


    (Pas comme encore)

    Articles Similaires

    Tags: Cuba

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *