Un nouveau modèle de prise de décision en groupe montre comment les « suiveurs » peuvent influencer le résultat –

  • FrançaisFrançais



  • Des petits comités aux élections nationales, la prise de décision en groupe peut être compliquée – et elle peut ne pas toujours se décider sur le meilleur choix. C’est en partie parce que certains membres du groupe font des recherches par eux-mêmes, et d’autres s’inspirent des personnes qui les entourent.

    Cette distinction est facilement observée au moment des élections. “Beaucoup d’électeurs ne pouvaient pas vous dire les plates-formes politiques pour les candidats pour lesquels ils votent”, explique la mathématicienne appliquée Vicky Chuqiao Yang à l’Institut de Santa Fe. « De nombreuses personnes ne sont pas informées et sont plus susceptibles de se fier aux informations qu’elles obtiennent des autres. »

    Les chercheurs en sciences sociales ont longtemps cherché des moyens d’étudier le phénomène de la prise de décision en groupe, mais c’est une entreprise délicate. Des chercheurs de diverses disciplines ont tenté de s’attaquer au problème, des efforts parallèles aboutissant souvent à des conclusions contradictoires. La plupart des modèles existants examinent l’effet d’une seule variable, ce qui signifie qu’ils ne capturent pas l’ensemble du tableau.

    “Le résultat de la prise de décision collective est le résultat d’interactions complexes de nombreuses variables”, explique Yang, “et ces interactions sont rarement prises en compte” dans les travaux antérieurs.

    Pour surmonter ce défi, Yang a récemment dirigé le développement d’un cadre mathématique qui capture l’influence de multiples interactions entre les membres d’un groupe. “Vous pouvez brancher plusieurs effets et voir leur comportement et comment ils se manifestent dans le groupe en même temps”, explique-t-elle.

    Ces effets incluent l’influence des apprenants sociaux. Le modèle a prédit, par exemple, que les groupes de décision ont un seuil critique de personnes qui obtiennent leurs informations des autres. En dessous de ce seuil, le groupe choisit le résultat de haute qualité. Au-dessus, le groupe peut finir par choisir la meilleure ou la pire option.

    Le modèle a également prédit un rôle important pour les “minorités engagées”, ou les personnes qui refusent de changer d’avis, peu importe les preuves. Ces minorités engagées peuvent être renforcées, dit Yang, par des apprenants sociaux, bien que chaque groupe soit différent.

    Le modèle mathématique est à la fois simple et général, et peut refléter avec précision la multitude de pièces mobiles au sein d’un système. Les collaborateurs de Yang comprennent la psychologue et professeure SFI Mirta Galesic, l’économiste Ani Harutyunyan au Sunwater Institute et Harvey McGuinness, étudiant de premier cycle à l’Université Johns Hopkins et ancien étudiant chercheur à la SFI. (Tout le projet a commencé, a déclaré Yang, avec une question de McGuinness.) Le groupe a rendu compte du cadre dans un article publié dans Actes de l’Académie nationale des sciences.

    Yang dit qu’elle espère que le modèle aidera à rassembler des travaux parallèles de différentes disciplines. Ces disciplines ont trouvé des effets distincts à l’œuvre dans la prise de décision collective, “mais nous n’avons pas encore une compréhension holistique qui donne une recette pour une bonne prise de décision collective”, a-t-elle déclaré. “Notre travail nous en rapproche un peu plus.”

    Source de l’histoire :

    Matériaux fourni par Institut de Santa Fe. Remarque : Le contenu peut être modifié pour le style et la longueur.

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *