Des interactions et des relations conscientes peuvent créer un lieu de travail plus harmonieux et plus sain

  • FrançaisFrançais



  • Bien que la pleine conscience trouve son origine chez un individu, un chercheur de l’Université du Commonwealth de Virginie a découvert que les avantages ne s’arrêtent pas à cette personne. Les véritables gains émergent lorsque la pleine conscience d’un individu se traduit par des interactions et des relations conscientes. De telles interactions – imprégnées d’intentionnalité, de compassion et de présence – peuvent engendrer des organisations plus harmonieuses et plus saines.

    “Une compréhension de la façon dont les individus apportent la pleine conscience avec eux au travail, et comment ces pratiques peuvent contribuer à l’interaction et à la qualité des relations, est particulièrement pertinente car les paysages de travail sont en constante évolution et l’interdépendance devient de plus en plus la norme”, a déclaré Christopher S. Reina, Ph. .D., professeur agrégé de gestion et d’entrepreneuriat à la VCU School of Business.

    Dans l’étude “Your Presence is Requested: Mindfulness Infusion in Workplace Interactions and Relationships”, publiée dans Sciences de l’organisation, Reina et professeurs de gestion Glen E. Kreiner, Ph.D., de l’Université de l’Utah; Alexandra Rheinhardt, Ph.D., de l’Université du Connecticut ; et Christine A. Mihelcic de l’Université de Richmond explorent comment les individus apportent la pleine conscience au travail et comment cela infuse leurs interactions sur le lieu de travail.

    Ces pratiques peuvent être formelles, comme s’engager dans une pause consciente avant de commencer une réunion, ou informelles, comme écouter quelqu’un avec un niveau d’attention élevé.

    L’étude qualitative s’appuie sur les expériences de dirigeants réels pour expliquer comment ils introduisent la pleine conscience sur le lieu de travail. Les principales sources de données comprenaient des entrevues et l’observation des participants sur place. Les chercheurs ont mené 30 entretiens formels avec des managers, des professionnels et des consultants qui pratiquent la pleine conscience sur le lieu de travail, et plus de 50 entretiens informels avec une grande variété de personnes qui appliquent les principes de la pleine conscience au travail.

    “Il est intéressant de noter que les personnes interrogées ont noté comment d’autres personnes autour d’elles avaient remarqué les effets émotionnels de leurs comportements conscients sur les interactions et les relations”, a déclaré Reina. “Nous avons trouvé des preuves initiales que les efforts de nos personnes interrogées pour amener leur pleine conscience sur le lieu de travail étaient perçus par leurs collègues comme ayant un effet positif.”

    Il a été démontré que des connexions de haute qualité améliorent le fonctionnement individuel et affectent positivement les résultats du groupe, tels que la sécurité psychologique et la confiance.

    En plus de la pleine conscience découlant d’une interaction, l’étude a également révélé que les pratiques de pleine conscience pouvaient être utilisées pour préparer les individus à réussir dans les interactions futures, comme lors de la préparation d’une conversation difficile ou importante.

    “La pleine conscience nous rappelle que nos pensées et nos émotions sont complexes”, a déclaré Reina. “Ils sont contextualisés par des événements antérieurs vécus dans un environnement social, et dans cet environnement social, les individus doivent être conscients de leurs propres pensées et émotions et de celles des autres afin de naviguer dans ces complexités avec compétence et compassion.”

    Source de l’histoire :

    Matériaux fourni par Université du Commonwealth de Virginie. Original écrit par Leila Ugincius. Remarque : Le contenu peut être modifié pour le style et la longueur.

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.