Les magasins d’armes à feu submergés par les gens qui retournent des armes à 600 $ pour des armes à 2000 $

  • FrançaisFrançais


  • États-Unis — De nombreux Américains, en prévision d’un chèque de relance de 600 $ émis par le gouvernement, se sont offert une toute nouvelle arme. Maintenant que le président Trump demande à la place des chèques de 2000 $, les magasins d’armes ont du mal à suivre les clients qui retournent leurs armes à 600 $ et achètent des armes à 2000 $.

    «Je suis vraiment content d’avoir gardé le reçu!» s’est exclamé Anthony Harb, un passionné d’armes à feu, qui a amélioré son arme à feu. «Il est temps de m’offrir quelque chose de vraiment spécial!»

    Le projet de loi visait à l’origine à soulager les personnes sans travail et affectées par la pandémie en cours, mais après que les États-Unis ont payé des centaines de millions de dollars à d’autres pays, il ne restait plus que 2000 dollars par Américain. Puisque 2000 dollars ne suffisent pas pour couvrir 8 mois de loyer ou d’autres nécessités, de nombreux Américains ont décidé qu’une chose qu’ils pouvaient se permettre est de se protéger du gouvernement fédéral gonflé et avide de pouvoir.

    Plusieurs magasins d’armes à travers le pays ont déjà publié des déclarations selon lesquelles toutes les armes sont vendues au prix de 2 000 $. Buds Gun Shop & Range au Tennessee a même appelé à ne pas rembourser les armes à 600 $, suggérant aux clients d’acheter plusieurs armes à la place.

    “Nous ne savons peut-être pas ce que l’avenir nous réserve, mais au moins maintenant, je n’aurai pas à y faire face sans mon Daniel Defense M4V11”, a ajouté M. Harb à la caisse.

    Au moment de la publication, malgré l’absence de chèques de relance, le président Donald J. Trump avait déjà été nommé vendeur d’armes de l’année.


    Source

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *