Le Pentagone admet avoir confondu “No-Strike List” avec “No, Strike List”

  • FrançaisFrançais



  • Par WE Linde

    LE PENTAGONE – Après que les médias ont rapporté que les forces américaines avaient frappé un barrage syrien qui figurait sur une « liste de non-grève » en raison du risque potentiel de tuer des milliers de civils, de hauts responsables du Pentagone ont admis que les planificateurs militaires avaient accidentellement confondu la liste de non-grève. (NSL) pour le No, Strike List complètement différent (N, SL).

    “C’était une erreur très inhabituelle”, a déclaré le général Kenneth McKenzie Jr, commandant du CENTCOM. “La liste de non-grève est conservée dans un classeur rouge facilement identifiable dans un bureau mal éclairé de la division des cibles, tandis que la liste de non-grève se distingue facilement dans son classeur marron clair. De plus, au lieu d’un tiret entre “Non” et “Strike”, il y a une virgule. C’est flagrant.

    “Ces deux documents sont fondamentaux pour la façon dont nous menons la guerre ces jours-ci”, a expliqué le colonel Gary “Striker” Willis, ancien commandant de la Task Force 9, l’unité qui a mené l’attaque. “La NSL nous dit ‘sans intervention’, que nous ne pouvons pas atteindre une certaine cible sans approbations étendues en raison de problèmes de dommages collatéraux. Le N,SL nous dit quelles cibles nous devons sérieusement frapper. Ils sont totalement différents, alors comment ce genre de chose s’est produit est un mystère.

    Source

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.