Vertex et Verve s’associent pour développer un médicament d’édition de gènes pour les maladies du foie

  • FrançaisFrançais



  • Vertex Pharmaceuticals élargit sa portée dans l’édition de gènes, annonçant Mercredi, un accord avec Verve Therapeutics pour développer un traitement unique pour une maladie du foie non divulguée.

    Vertex versera à Verve 25 millions de dollars en espèces et fera un investissement de 35 millions de dollars dans la petite société de biotechnologie pour lancer l’alliance de quatre ans. Verve pourrait recevoir 66 millions de dollars supplémentaires en paiements de «succès» non spécifiés, et 340 millions de dollars de plus si le programme atteint certains objectifs de développement et commerciaux.

    Vertex financera les premières recherches menées par Verve et dirigera le développement clinique de tout programme issu des travaux, ont indiqué les sociétés.

    Le partenariat est important pour Verve, une biotechnologie cofondée par le cardiologue et généticien Sek Kathiresan qui vise à développer un traitement qui peut prévenir les crises cardiaques à vie. Verve a levé 267 millions de dollars dans l’une des plus grandes offres publiques initiales de biotechnologie l’année dernière, et est depuis devenue la première entreprise à tester l’édition “de base” – une forme plus précise d’édition de gènes CRISPR – dans un essai clinique humain.

    Les actions de Verve ont clôturé mardi à un peu moins de 36 dollars chacune, ce qui en fait la société de biotechnologie la plus performante à entrer en bourse en 2021 et l’une des rares à se négocier encore au-dessus de son prix initial, selon les données compilées par BioPharma Dive. (Les actions ont cependant chuté à deux chiffres dans les échanges après les heures normales de bureau, alors que Verve simultanément annoncé une offre d’actions de 200 millions de dollars.)

    L’accord élargit le portefeuille de Verve dans un nouveau domaine, les maladies du foie, tout en renforçant les ambitions croissantes de Vertex en médecine génétique.

    Mieux connu pour quatre médicaments efficaces contre la fibrose kystique, Vertex a identifié l’édition de gènes comme un moyen de diversifier ses recherches. La perspective la plus avancée de la société est un traitement contre la drépanocytose et la bêta-thalassémie qui est co-développé avec CRISPR Therapeutics.

    Vertex a également investi dans d’autres domaines ces dernières années, acquérant deux biotechnologies fabriquant des thérapies cellulaires pour le diabète et une autre travaillant sur un traitement d’édition de gènes pour la dystrophie musculaire de Duchenne.

    Cependant, une grande partie de ce travail se concentre sur les traitements d’édition de gènes qui sont construits à l’extérieur du corps. Les candidats-médicaments de Verve sont conçus pour modifier les gènes à l’intérieur du corps, une approche également suivie par Intellia Therapeutics et Editas Medicine, entre autres.

    L’alliance de Vertex et Verve s’appuie sur la longue relation entre Kathiresan et le chef de la R&D de Vertex, David Altshuler. Kathiresan a travaillé pour Altshuler au Broad Institute du MIT et de Harvard pendant près d’une décennie tout en étudiant les fondements génétiques des maladies cardiaques

    “Nous sommes impressionnés par les progrès réalisés par Verve et nous sommes impatients de combiner l’expertise en édition de gènes et en développement de médicaments de nos deux sociétés pour servir davantage de patients dans le besoin”, a déclaré Altshuler dans un communiqué.

    Source

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.