Profil d’innocuité d’Infigratinib pour le traitement du cholangiocarcinome localement avancé ou métastatique préalablement traité

  • FrançaisFrançais



  • Milind Javle, PhD, professeur d’oncologie médicale gastro-intestinale à l’Université du Texas MD Anderson Cancer Center, a discuté du profil d’innocuité de l’infigratinib pour le traitement des patients atteints de cholangiocarcinome localement avancé ou métastatique précédemment traités.

    Horaires de la pharmacie a interviewé Milind Javle, PhD, professeur d’oncologie médicale gastro-intestinale à l’Université du Texas MD Anderson Cancer Center, sur les résultats de l’essai de phase 2 qui ont conduit à l’approbation de l’infigratinib par la FDA américaine (Truseltiq, QED Therapeutics) pour le traitement des patients ayant déjà été traités cholangiocarcinome localement avancé ou métastatique abritant une fusion ou un réarrangement du FGFR2.

    Au cours de cette discussion, Javle a abordé le profil d’innocuité de ce traitement parmi cette population de patients.

    Source

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *