Le SAB-185 de SAB Biotherapeutics montre une activité contre Omicron dans une étude

  • FrançaisFrançais



  • Le SAB-185 de SAB Biotherapeutics montre une activité contre la variante Omicron dans une étude
    Micrographie électronique à balayage colorisée d’une cellule apoptotique (verte) fortement infectée par des particules du virus SARS-COV-2 (jaune). Crédit : NIAID / Flickr.

    SAB Biotherapeutics a signalé que son anticorps SAB-185 pour Covid-19 conservait une activité de neutralisation contre la variante Omicron du SRAS-CoV-2 dans un in vitro modèle de pseudovirus.

    Les dernières données ont été fournies par les chercheurs du Centre d’évaluation et de recherche sur les produits biologiques (CBER) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis.

    Anticorps polyclonal entièrement humain, ciblé avec précision et largement neutralisant, le SAB-185 est actuellement évalué dans le cadre d’un essai clinique de phase III.

    Tirant parti du programme d’anticorps à réponse rapide DiversitAb de la société, le SAB-185 a été développé en partenariat avec le gouvernement américain.

    En analysant le SAB-185, les scientifiques de la FDA ont découvert qu’il conserve la capacité de neutraliser le pseudovirus lentiviral à protéine S recombinante qui imite la variante Omicron.

    De plus, l’anticorps a montré une baisse légère à modérée de la puissance contre Omicron par rapport au type sauvage du virus.

    Le co-fondateur, président et PDG de SAB Biotherapeutics, Eddie Sullivan, a déclaré : « Ces in vitro les données démontrent que SAB-185 conserve une activité de neutralisation contre la variante Omicron, comme cela a été systématiquement montré avec les précédentes variantes préoccupantes du SARS-CoV-2.

    « Ces données encourageantes arrivent à un moment critique alors que Covid-19 continue d’affirmer sa résilience dans la population humaine à travers le monde.

    “Cela fournit également une preuve supplémentaire de l’importance thérapeutique potentielle de notre approche des anticorps polyclonaux contre un virus hautement mutant tel que le SRAS-CoV-2.”

    Selon la recherche préclinique, le SAB-185 s’est avéré significativement plus efficace que l’immunoglobuline G de convalescence d’origine humaine.

    L’anticorps est également capable de neutraliser les souches variantes circulantes de Munich, d’Afrique du Sud, de Delta, de Lambda et d’autres dans des études non cliniques.

    En octobre de cette année, la société a administré le premier patient de l’essai de phase III ACTIV-2 pour évaluer SAB-185 pour Covid-19.

    Source

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.