Richemont va reporter son programme de fidélisation des actionnaires – WWD

  • FrançaisFrançais


  • LONDRES – Les actionnaires de Richemont désireux de mettre la main sur un ensemble de warrants liés à un programme de fidélité annoncé en juillet devront attendre un moment.

    Avant son assemblée générale annuelle à huis clos mercredi, Richemont a déclaré qu’il reportait temporairement l’émission des bons de souscription en raison d’une ride dans la façon dont ils pourraient être distribués en Afrique du Sud, d’où vient son président et principal actionnaire Johann Rupert, et où la société est cotée à la bourse de Johannesburg.

    Mercredi, Richemont a déclaré qu’il étudiait la possibilité de livrer des actions Richemont A aux détenteurs de certificats de dépôt sud-africains, ce qui annulerait automatiquement le programme de certificats de dépôt de la société en Afrique du Sud.

    Richemont, société mère de marques telles que Cartier, Van Cleef & Arpels, IWC et Dunhill, a déclaré qu’elle cherchait à proposer une nouvelle structure plus simplifiée qui réduirait la complexité administrative et faciliterait les échanges transfrontaliers à Richemont Actions A entre les investisseurs sur le SIX Swiss Exchange et sur le marché de Johannesburg.

    En conséquence, Richemont a déclaré que le conseil d’administration ne proposera plus la création des bons de fidélité lors de la réunion de mercredi à Genève, et soumettra à la place une proposition révisée sur la question lors d’une assemblée générale extraordinaire des actionnaires, qui doit se tenir plus tard cette année.

    Comme annoncé en juillet, Richemont prévoyait d’émettre des bons de souscription aux actionnaires, leur permettant soit de négocier le titre, soit d’acquérir des actions Richemont A en trois ans à un prix d’exercice potentiellement avantageux.

    Les bons de souscription faisaient partie d’une promesse que Rupert avait faite aux actionnaires en mai pour les remercier de rester avec la société pendant la crise du COVID-19 et au-delà.

    Les warrants étaient également censés être un moyen de garder les actionnaires satisfaits après que Richemont a déclaré qu’il réduisait son dividende pour l’exercice 2019-20 à 1 franc suisse par action 1A / action 10B.

    À l’époque, la société avait déclaré vouloir permettre aux actionnaires qui détiennent les warrants jusqu’à leur échéance «de bénéficier de toute hausse potentielle du prix de marché des actions Richemont A» pendant la durée de vie des warrants.

    «Les effets sans précédent de la pandémie COVID-19 et l’incertitude entourant des conditions économiques plus larges, le conseil d’administration a décidé qu’il était approprié de conserver un coussin de liquidité supplémentaire avec un niveau de dividende réduit, tout en accordant aux actionnaires un avantage supplémentaire qui leur permettra pour saisir toute amélioration ultime des conditions mondiales », a déclaré Rupert en juillet.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *