Fossil présente la montre connectée Gen 6 –

  • FrançaisFrançais



  • Alors que Google s’employait à étendre sa plate-forme logicielle portable cette année, Fossil, un partenaire de mode clé pour la plate-forme Wear OS, est resté relativement silencieux – jusqu’à présent.

    Lundi, la société horlogère a dévoilé sa dernière série de montres connectées à écran tactile de sixième génération provenant de la marque Fossil et d’autres partenaires du groupe Fossil, avec des précommandes mondiales commençant immédiatement pour les utilisateurs iOS et Android.

    La société a vanté les mises à niveau de la montre intelligente à écran tactile Gen 6, y compris un nouveau capteur Spo2 pour suivre les niveaux d’oxygène dans le sang, une charge plus rapide de la batterie – 30 minutes à 80% de charge par rapport aux 50 minutes de la Gen 5 – et de meilleures performances et consommation d’énergie. Il est également livré avec des haut-parleurs pour passer et recevoir des appels connectés, un GPS et une protection anti-nage jusqu’à trois atmosphères.

    La montre Gen 6 de marque Fossil proposera quatre coloris dans un boîtier de 44 mm et trois dans un boîtier de 42 mm, en plus des options de bracelets interchangeables. Les utilisateurs pourront personnaliser les cadrans et les boutons, pour garder leurs fonctionnalités les plus utilisées à portée de main.

    “Nous savons également à quel point le style personnalisé continue d’être crucial dans l’espace vestimentaire pour notre consommateur soucieux du design, je suis donc ravi de partager qu’en plus de la marque Fossil, Michael Kors lancera bientôt également Gen 6”, a déclaré Steve Evans. , vice-président exécutif et directeur de la marque de Fossil Group. “Nos équipes d’innovation chez Fossil Group continuent d’offrir aux utilisateurs la meilleure expérience de leur catégorie sans compromettre le design époustouflant des marques qu’ils aiment.”

    Un aperçu de la nouvelle montre connectée à écran tactile Gen 6 de Michael Kors.
    Photo de courtoisie

    La société attribue des performances plus rapides et une optimisation de la batterie à la plate-forme Snapdragon Wear 4100+ de Qualcomm. Selon Fossil et Qualcomm, la Gen 6 sera la première à utiliser le processeur.

    « Cette plate-forme permet aux utilisateurs de bénéficier d’un traitement ultra-rapide et de modes ambiants plus riches, toujours activés, et de cadrans de montre avec une consommation d’énergie ultra-faible grâce à l’intégration du coprocesseur toujours activé dans la plate-forme », Pankaj Kedia, responsable mondial de Qualcomm Technologies de wearables, a expliqué dans un communiqué.

    De telles spécifications sont importantes si l’on veut la fonctionnalité sans sacrifier l’esthétique et le confort. L’optimisation exclut les batteries encombrantes, permettant aux appareils de rester minces.

    Ce modèle propose des mises à niveau claires de la génération 5 de Fossil, qui a été lancée en janvier, tenant la promesse que la société a faite depuis au moins juin, lorsqu’elle a annoncé un appareil haut de gamme à venir aux journalistes. À l’époque, les dirigeants se sont engagés à travailler avec Google et Qualcomm pour tirer parti de ce que leurs technologies ont à offrir.

    Mais c’était une grande promesse, et la Gen 6 n’est pas tout à fait à la hauteur. Par exemple, il n’y a aucune mention d’une version LTE, donc il peut fonctionner indépendamment en utilisant la connectivité cellulaire – une fonctionnalité que de nombreux utilisateurs de smartwatch modernes ont appris à apprécier.

    Pendant ce temps, le moment de l’annonce est également un moment quelque peu gênant : la nouvelle du gadget de poignet de Fossil – qui sera livré avec la version précédente du logiciel de Google, Wear OS 2, pour un prix de base de 299 $ – a été précédée par l’introduction par Samsung de le Galaxy Watch4, un appareil Wear OS 3 à partir de 249 $, en quelques semaines seulement.

    C’est important car Wear OS 3 est largement considéré comme une mise à jour logicielle majeure conçue pour relancer l’activité wearables de Google. Il relie les mises à jour de santé et de remise en forme, alimentées par l’acquisition de Fitbit par Google, ainsi que le partenariat récemment annoncé avec Samsung, qui apporte le logiciel Tizen de ce dernier à Wear OS.

    L’appareil Gen 6 de Fossil sera finalement éligible pour Wear OS 3 en 2022. Mais cela pourrait ne pas arriver avant la fin de l’année, selon un article de blog de Google en juillet, et cela nécessitera une réinitialisation d’usine.

    Même si les utilisateurs se contentent de suivre le processus de réinitialisation et de mise à jour, rien ne garantit que tout se déroulera sans problème, car les appareils plus anciens ont souvent du mal à exécuter des logiciels plus récents. Google aurait pu le reconnaître, admettant que “l’expérience utilisateur peut être affectée” dans certains cas.

    Mais de toute façon, cela ne constitue pas un argument solide pour les acheteurs à la recherche d’une expérience premium.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *