VMware commence à suivre l’utilisation de l’hyperviseur expérimental Arm

  • FrançaisFrançais



  • VMware commencera à suivre l’utilisation par les clients de son hyperviseur expérimental pour les cœurs de processeur Arm. Mais ne vous inquiétez pas, ce n’est pas trop effrayant.

    La version 1.10 d’ESXi-Arm Fling – l’hyperviseur Arm solide mais non pris en charge de VMware – a été annoncée hier avec une fonctionnalité supplémentaire qui “rapporte certaines informations de télémétrie à VMware… pour mieux évaluer l’intérêt pour des scénarios d’utilisation spécifiques, des plates-formes matérielles et des périphériques d’E/S. “

    Chaque samedi à minuit, le kit exécutant l’hyperviseur téléphonera à VMware pour signaler :

    • Informations sur le processeur – nombre de cœurs, NUMA, fabricant, etc. ;
    • Informations sur le micrologiciel – fournisseur, version ;
    • Informations sur la plate-forme – fournisseur, produit, UUID, liste de périphériques PCI ;
    • Informations ESXi-Arm – version, niveau de correctif, version du produit.

    VMware dit qu’aucune information personnelle ne sera signalée et a révélé que les données de télémétrie peuvent même être inspectées par les utilisateurs désireux de naviguer vers /bin/telemetry.

    L’ESXi sur Arm Fling a été lancé en octobre 2021 et a depuis ajouté la prise en charge de plus de processeurs Arm, y compris les processeurs Ampere Altra qui sont proposés dans tous les principaux clouds. Plus tôt cette semaine, le président de VMware, Sumit Dhawan, a déclaré Le registre Son entreprise n’a pas l’intention dans l’immédiat de transformer l’hyperviseur en un produit, malgré la stratégie de Virtzilla d’offrir un environnement cohérent couvrant plusieurs clouds et appareils.

    La télémétrie extraite du code suggère que VMware souhaite en savoir plus sur la façon dont il pourrait utilement produire ou améliorer l’hyperviseur.

    La version 1.10 d’ESXi-Arm Fling a également ajouté l’option d’être déployé en tant que mise à niveau à partir d’anciennes versions – une belle amélioration, car les mises à niveau nécessitaient auparavant une nouvelle installation.

    VMware a deux autres hyperviseurs pour Arm en préparation. L’un est son hyperviseur de bureau Fusion pour macOS, que le chef de produit Michael Roy cette semaine révélé apparaîtra sous peu comme un aperçu technologique sur le silicium compatible Apple Arm.

    L’autre fait partie du projet Monterey – le projet du fournisseur visant à apporter des charges de travail de sécurité et de mise en réseau aux SmartNIC en créant un hyperviseur pouvant s’exécuter sur les SoC intégrés dans des cartes réseau renforcées. VMware présente le projet Monterey comme la prochaine évolution du centre de données, mais a été très prudent quant au moment où il pourrait faire ses débuts. ®

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.