Un astronaute de la NASA revient sur Terre à bord d’un Soyouz russe

  • FrançaisFrançais



  • L’astronaute de la NASA Mark Vande Hei est revenu sur Terre aujourd’hui à bord d’une capsule russe Soyouz et accompagné de deux cosmonautes russes.

    La mission de 355 jours de Vande Hei est le plus long vol spatial pour un astronaute de la NASA, éclipsant confortablement les 340 jours de la mission de Scott Kelly de 2015 à 2016.

    Les interactions de Kelly avec le patron de Roscosmos, Dmitry Rogozin, sur Twitter sont un rappel que Vande Hei est de retour dans un monde changé. La Station spatiale internationale (ISS) est à peu près le dernier exemple de coopération mondiale dans l’espace (du moins en ce qui concerne la Russie).

    Des missions ont été annulées ou suspendues car les relations avec les agences spatiales occidentales se sont rompues en raison de la campagne militaire russe en Ukraine.

    Il y avait eu des spéculations selon lesquelles Vande Hei aurait pu être renvoyé via un SpaceX Crew Dragon. La NASA, cependant, a continué à s’en tenir à la ligne selon laquelle la coopération était bien vivante à bord de l’ISS et son astronaute reviendrait sur Soyouz MS-19 comme prévu.

    Après avoir effectué un atterrissage réussi dans la steppe du Kazakhstan à 1128 UTC (0428 Pacific, 0728 Eastern), Vande Hei doit être ramené à Houston, au Texas, tandis que les deux cosmonautes seront ramenés à Star City en Russie.

    Francisco Rubio était le prochain astronaute de la NASA à voler sur une fusée russe pour la mission Soyouz MS-22 de septembre. Le plan était de faire voler un cosmonaute russe à bord d’une mission SpaceX, laissant un siège dans le Soyouz à Rubio. Cependant, les tensions récentes entre les pays rendent un tel échange de plus en plus improbable, bien que la NASA n’ait pas encore confirmé que le voyage de Rubio à Baïkonour est annulé.

    Le retour de Vande Hei est donc doux-amer. Son exploit ne fait aucun doute (au total, il a passé 523 jours dans l’espace) mais la fin de sa mission rappelle que la coopération internationale que la NASA tient tant à promouvoir risque de ne plus durer longtemps.

    Peu de temps avant le retour de Vande Hei, Rogozin semblait menacer Le départ de la Russie du projet le plus tôt possible.

    Il y avait un écart de 19 ans entre le projet d’essai Apollo Soyouz de 1975 et l’amarrage de la navette spatiale Discovery à la station spatiale Mir en 1994. Les patrons de l’agence espèrent un écart plus court avant que les relations ne se dégelent à nouveau. ®

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.