Tout sauf le piège : groupe pop des années 90 ou mission réussie pour Rocket Lab ?

  • FrançaisFrançais



  • Pour compléter un lancement réussi ce matin, Rocket Lab a tenu la promesse du PDG Peter Beck de faire à peu près tout, sauf pour attraper le rappel Electron de retour dans les efforts de récupération de l’entreprise.

    Beaucoup de choses étaient à cheval sur la mission, qui a placé une paire de satellites BlackSky en orbite et a été surnommée “Love at first Insight”. Il s’agissait du deuxième lancement depuis la perte d’une charge utile BlackSky lors de la mission “Running Out Of Toes” de mai après un échec de la deuxième étape. Au total, Rocket Lab a lancé 22 Electrons et en a perdu trois (dont la première, une mission test nommée « It’s a Test »).

    Rocket Lab a réitéré ses plans de reprise ; malgré l’échec de “Running Out Of Toes”, la première étape a réussi un atterrissage en douceur sur l’océan en parachute. Cela fait également près d’un an depuis le premier débarquement océanique dans le cadre de la mission “Return To Sender”.

    L’objectif final est d’accrocher un booster Electron par hélicoptère pendant qu’il descend, ce que Beck, le patron bouillant de Rocket Lab, nous a dit n’était “pas si difficile” avant le lancement.

    Le succès des efforts de ce matin signifie qu’une tentative de reprise n’est pas loin.

    Quant au lancement lui-même, qui a eu lieu depuis le complexe de lancement 1 de Rocket Lab sur la péninsule de Mahia en Nouvelle-Zélande à 01h38 UTC ce matin, l’Electron a placé les deux satellites d’imagerie terrestre sur une orbite de 430 km. Le premier étage est ensuite revenu sur Terre, descendant vers l’océan en parachute tout en étant suivi par l’hélicoptère de récupération.

    Contrairement aux bouffonneries propulsives du Falcon 9 de SpaceX, l’électron relativement petit nécessitera une capture aérienne. Le plan consiste ensuite à remettre à neuf le propulseur et à le recharger, ce qui réduit encore les coûts du lanceur de petits satellites.

    Le prochain lancement d’Electron (une autre mission BlackSky) est prévu pour décembre, cependant, cette tentative de récupération devra attendre jusqu’en 2022. Comme Beck l’a observé : « Nous sommes tous ravis de passer à la prochaine phase de réutilisabilité l’année prochaine : attraper Electron dans le l’air avec un hélicoptère.” ®

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *