SpaceX jette un autre groupe d’humains en orbite dans une capsule réutilisée sur un booster réutilisé

  • FrançaisFrançais


  • SpaceX a lancé la deuxième mission opérationnelle Crew Dragon, envoyant quatre autres astronautes vers la Station spatiale internationale.

    La capsule elle-même, baptisée Effort, a déjà vu l’action lors de la mission Demo-2 en 2020 et la première étape du booster Falcon 9 a également fait ses preuves en vol, ayant d’abord été utilisée pour lancer la mission Crew-1 l’année dernière avant de revenir en toute sécurité sur Terre dans la foule habituelle – mode agréable.

    Le lancement avait été retardé d’une journée en raison de conditions météorologiques défavorables le long de la trajectoire de vol; alors que le site de lancement avait l’air bien, les zones de récupération possibles étaient moins idéales (si un abandon était nécessaire, ce qui n’était pas le cas).

    Le propulseur a décollé pour sa deuxième escapade dans l’espace à 09h49 UTC, transportant le premier astronaute de l’Agence spatiale européenne à piloter le missile de Musk, Thomas Pesquet, ainsi que Akihiko Hoshide de la JAXA et les astronautes de la NASA Shane Kimbrough et Megan McArthur. Le booster de reflown est retourné en toute sécurité à un drone stationné dans l’Atlantique.

    McArthur est remarquable pour son travail sur le télescope spatial Hubble lors de la dernière mission de maintenance, STS-125 de la navette spatiale Atlantis. Kimbrough a la forme quand il s’agit de vaisseau spatial appelé Effort, ayant volé sur la navette spatiale portant ce nom à l’ISS sur STS-126. Hoshide a d’abord volé sur la navette spatiale Discovery pour livrer le module Kibō à l’ISS sur STS-124.

    En plus d’être la première fois depuis des décennies que deux engins spatiaux américains avec équipage sont en orbite en même temps (Effort se joindra Résilience à l’ISS), la mission verra également l’équipage de l’ISS heurter brièvement 11 personnes avant que les astronautes Crew-1 ne reviennent sur Terre à bord Résilience plus tard ce mois-ci.

    Quant à Pesquet, la mission est son deuxième voyage à l’ISS, après avoir visité pour la première fois en 2016 sur un Soyouz. Il sera remplacé par l’astronaute allemand Matthias Maurer sur la mission Crew-3, actuellement prévue pour octobre 2021 à bord d’un Résilience.

    Les deux missions se traduiront par une année de présence continue d’un astronaute de l’ESA à bord de l’ISS. ®

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *