SpaceX aurait licencié des membres du personnel derrière une lettre ouverte critiquant Elon Musk

  • FrançaisFrançais



  • SpaceX aurait réagi à une lettre ouverte demandant des comptes à Elon Musk en licenciant les personnes impliquées.

    Les licenciements présumés interviennent deux jours seulement après qu’une lettre ouverte au président et directeur de l’exploitation de SpaceX, Gwynne Shotwell, a commencé à circuler sur une chaîne SpaceX Teams. La missive des employés a déclaré que les actions récentes de Musk ont ​​été une source de distraction et d’embarras pour le personnel de SpaceX.

    La lettre demandait à l’entreprise de “se séparer rapidement et explicitement” de la marque personnelle de Musk, de tenir tous les dirigeants responsables de leurs actions et demandait à SpaceX de définir clairement les comportements qu’elle considère comme inacceptables. Les auteurs ont également déclaré que l’entreprise n’avait pas appliqué ses objectifs déclarés de diversité, d’équité et d’inclusion, “ce qui se traduit par une culture de travail qui reste fermement ancrée dans le statu quo”.

    “Nous nous soucions profondément de la mission de SpaceX de rendre l’humanité multiplanétaire. Mais plus important encore, nous nous soucions les uns des autres”, ont déclaré les auteurs de la lettre.

    Cependant, une réponse – qui aurait été écrite par Shotwell – rend explicitement claire la position de SpaceX sur les demandes des employés : lancez la fusée et vous êtes sorti.

    Dans un e-mail de Shotwell aux employés de SpaceX obtenu par le New York Timesqui n’a pas été réimprimé dans son intégralité, le président de SpaceX a déclaré qu’un certain nombre d’employés avaient été licenciés, mais on ne sait pas combien.

    La lettre de Shotwell aurait déclaré que le travail de SpaceX est trop critique, et il y en a trop, l’activisme de ce type étant quelque chose dont SpaceX n’a ​​”pas besoin”.

    “La lettre, les sollicitations et le processus général ont mis les employés mal à l’aise, intimidés et intimidés et/ou en colère parce que la lettre les a poussés à signer quelque chose qui ne reflétait pas leur point de vue”, a écrit Shotwell aux employés. Elle a ajouté qu’il était inacceptable de solliciter à plusieurs reprises des signatures pendant la journée de travail, affirmant que les individus avaient envoyé “des e-mails répétés non sollicités” à des milliers d’employés de SpaceX.

    SpaceX emploie 12 000 personnes.

    Elon Musk a été impliqué dans de nombreux titres scandaleux au cours des dernières années, en grande partie en raison de son comportement sur Twitter. Le règlement de Musk avec une hôtesse de l’air qui l’a accusé de s’être exposé dans un jet privé et d’avoir sollicité “plus” lors d’un massage en échange d’un cheval est particulièrement intéressant dans cette affaire.

    Shotwell a défendu Musk auprès de SpaceX lorsque la nouvelle du règlement a été révélée, déclarant dans un e-mail aux employés qu’elle ne croyait pas aux accusations.

    Ce n’est pas la seule fois où Shotwell a dû se battre pour Musk – elle a dû clarifier les déclarations de son patron le 19 juin 2020, lorsque Musk a déclaré que les vacances, qui marquent la fin de l’esclavage aux États-Unis, seraient des vacances d’entreprise, mais ceux qui veulent pour célébrer, il faudrait utiliser PTO pour le faire.

    Shotwell a précisé à l’époque que Juneteenth serait un jour férié officiel à partir de 2021. Elle a également déclaré au personnel de SpaceX en 2020 :

    “Des micro-agressions allant jusqu’à des insultes explicites basées sur la race et d’autres comportements agressifs intolérables se produisent ici et ce n’est absolument pas acceptable. SpaceX ne tolère aucune discrimination ou racisme d’aucune sorte (et dans ces cas, nous respecterons strictement notre non A -trou politique).” ®

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.