Red Hat cible les réseaux avec la version 17 d’OpenStack Platform • The Register

  • FrançaisFrançais


  • Red Hat a publié la dernière itération de sa plate-forme OpenStack 17, avec une forte inclinaison vers les opérateurs de réseau construisant une infrastructure moderne telle que celle nécessaire pour fournir des services 4G et 5G.

    Annoncé lors de l’événement MWC Las Vegas cette semaine, Red Hat OpenStack Platform 17 dispose de fonctionnalités visant à aider les fournisseurs de services à construire des réseaux massifs et modernes avec un cloud hybride ouvert à l’esprit, a déclaré l’équipe open source.

    Sans surprise, Red Hat vante également les vertus de l’intégration avec sa plate-forme applicative OpenShift basée sur les conteneurs et Kubernetes. Il permettra aux fournisseurs de services de fournir rapidement de nouveaux services et applications pour répondre à l’évolution de la demande, affirme-t-on.

    Plus d’une décennie s’est écoulée depuis la création du projet OpenStack, note Red Hat. Alors qu’il a commencé comme un challenger des piles logicielles de cloud privé et public en place, il a progressivement été relégué à des secteurs tels que les télécoms ou à des utilisateurs ayant des besoins de niche, grâce à son évolutivité et sa nature open source.

    Cela ne veut pas dire que c’est un échec; China Mobile aurait OpenStack fonctionnant sur plus de six millions de cœurs de processeur qui sous-tendent son réseau 5G, tandis que le cloud OpenStack du CERN compte plus de 300 000 cœurs pour répondre aux besoins du Large Hadron Collider.

    Red Hat lui-même affirme que sa plate-forme est l’un des cadres les plus déployés pour la virtualisation des fonctions réseau (NFV) parmi les fournisseurs de services, avec plus de 30 % des déploiements LTE de production payants.

    Cette mise à jour permet une meilleure intégration entre Red Hat OpenStack et OpenShift pour permettre aux opérateurs d’exécuter à la fois des fonctions de réseau virtuel (VNF) et des fonctions de réseau natif du cloud (CNF) côte à côte dans leur réseau. Ceci est rendu possible par un plan de contrôle virtualisé sur OpenShift qui permet aux machines cloud natives et virtuelles de fonctionner au sein de la même infrastructure.

    Une autre nouvelle fonctionnalité d’OpenStack Platform 17 est la prise en charge du déchargement matériel pour SmartNICS afin d’accélérer des fonctions telles que les groupes de sécurité et la cryptographie. La prise en charge des SmartNIC est une fonctionnalité ajoutée dans la version la plus récente d’OpenStack, Yoga, mais OpenStack Platform 17 est basée sur l’ancienne version de Wallaby de 2021, donc Red Hat peut avoir fusionné dans du code de Yoga ici.

    D’autres mises à jour incluent le déploiement de la haute disponibilité du contrôleur sur plusieurs réseaux L2 (Multirack HA), ainsi que l’allocation dynamique des ressources et le déploiement de Director Lite qui permettent de simplifier les déploiements avec moins de services requis et une empreinte réduite, selon Red Hat.

    La nouvelle intégration de cephadm permet à OpenStack Platform 17 de déployer et de gérer plus facilement Red Hat Ceph Storage 5, la dernière itération du système de stockage d’objets, de blocs et de fichiers défini par logiciel de la société.

    Des outils de migration de charge de travail et de mise en réseau ont également été ajoutés pour aider à valider la migration d’Open vSwitch (OVS) vers OVN, et Red Hat indique qu’il offre désormais une gestion du cycle de vie étendue pour permettre des mises à jour continues des fonctionnalités.

    “Avec la dernière version de Red Hat OpenStack Platform, intégrée à Red Hat OpenShift, les fournisseurs de services seront en mesure de concrétiser davantage des cas d’utilisation tels que le cœur 5G, les déploiements en périphérie, y compris l’infrastructure hyperconvergée, la mise en réseau, le stockage et le calcul et les réseaux d’accès radio virtualisés ouverts, », a déclaré Maria Bracho, chef de produit principal de Red Hat, OpenStack, dans un communiqué.

    Cette version de Red Hat OpenStack Platform nécessite la version la plus récente du système d’exploitation de l’entreprise, Red Hat Enterprise Linux 9.0 Extended Update Support (EUS). OpenStack Platform 17 est disponible via le portail client de Red Hat pour les organisations disposant d’un abonnement. ®

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *