Pega s’apprête à lancer des API “ contextuelles ” qui permettent aux utilisateurs de modifier les processus back-end sans casser le front-end

  • FrançaisFrançais



  • Pega, la société low-code, d’automatisation et de flux de travail, publie des outils qui, selon elle, aideront les utilisateurs à peaufiner les processus dorsaux sans que les développeurs aient à se soucier trop de la rupture des interfaces utilisateur frontales.

    Parmi une multitude de versions autour de sa conférence PegaWorld, la société de logiciels basée dans le Massachusetts a déclaré que ses API “contextuelles” seraient “mises à jour de manière dynamique”, de sorte que les changements de processus pourraient être pris en charge sans visser l’interface utilisateur ou exiger un nouveau codage.

    Le directeur technique Don Schuerman a déclaré Le registre que l’API Digital Experience “découle de technologies comme GraphQL, en ce sens que l’API s’auto-décrit, et que cette nature nous permet de dire au front-end – même si le front-end est écrit en dehors de Pega – ce dont le processus a besoin à tout point donné.

    “Ce que cela signifie, c’est que le processus peut changer et évoluer. Il peut être connecté à une variété de canaux différents, à la fois des systèmes internes et externes. Au fur et à mesure que le processus change. Je n’ai pas besoin de recoder l’un de ces frontaux pour les adapter. changements.”

    Pega, qui compte American Express, Santander et BT parmi ses clients, a également publié une version basée sur React du système de conception Pega Cosmos, qui, selon Schuerman, offre aux développeurs une interface utilisateur accessible et performante. «Notre philosophie d’interface utilisateur met un front-end normatif au-dessus qui leur permet d’obtenir quelque chose qui va être vraiment bon et utilisable, car nous sommes plutôt concentrés sur cette idée de workflow et de processus.

    Brie Bunge, ingénieur logiciel, Airbnb, au GraphQL Summit '19

    GraphQL un cran au-dessus du REST, disent les fans de Query Lang: Airbnb, Knotel, d’autres adoptent la technologie

    LIRE LA SUITE

    Les mises à jour des technologies d’interface utilisateur de Pega devraient être disponibles dès le deuxième trimestre. La fin du premier trimestre est Pega Infinity 8.6, qui se concentre sur l’optimisation des processus et l’orchestration des flux de travail.

    Neil Ward-Dutton, IDC veep pour les pratiques d’intelligence artificielle et d’automatisation, a déclaré que les versions étaient un effort pour rester compétitif alors que l’espace de marché de Pega côtoyait Salesforce en termes d’applications destinées aux clients, ServiceNow pour le flux de travail et UiPath et Blue Prism dans RPA. Il a déclaré que les mises à jour de la technologie de l’interface utilisateur seraient les bienvenues car «la mise en œuvre n’est pas facile».

    “Si vous modifiez le type de définition de ce que vous faites dans le back-end, vous ajoutez un champ de données supplémentaire à un processus qui trouvera alors automatiquement son chemin dans l’interface. Ce que cela signifie, c’est que si les gens travailler sur le type de noyau du système doit introduire un champ de données supplémentaire, cela ne va pas casser votre application.

    “La vérité est que très peu de gens vont simplement apparaître au hasard sur des formulaires sans aller tout ranger, au moins ce que cela signifie, c’est que vous pouvez gérer le changement plus rapidement et que vous pouvez le gérer de manière plus prévisible.”

    Contrairement à ses concurrents, qui se concentrent sur des applications ou des technologies spécifiques, Pega essaie de proposer des outils pour relier les applications back-end aux clients front-end, combinant workflow, low-code et RPA.

    Mais en conséquence, il était coûteux et difficile à construire, a déclaré Ward-Dutton. «Il s’agit d’un ensemble d’outils important, très riche, très performant mais assez compliqué» qui est susceptible de plaire principalement aux 500 plus grandes entreprises.

    Les dernières versions étaient destinées à faciliter l’adoption et la gestion, a-t-il déclaré. ®

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *