Microsoft met à jour le mode Internet Explorer d’Edge

  • FrançaisFrançais



  • J’ai toujours cette application d’entreprise bizarre qui devoir utiliser Internet Explorer ? Microsoft a peaufiné le mode IE dans son navigateur Edge pour attirer les derniers récalcitrants.

    Internet Explorer continue de s’y accrocher. Alors que son utilisation s’inscrit à peine dans les chiffres de Statcounter (un peu plus de 1 % des navigateurs de bureau dans le monde), comme un chewing-gum coincé dans un pull en cachemire, il ne disparaîtra tout simplement pas.

    Microsoft préférerait de loin que les clients utilisent son navigateur Edge basé sur Chromium et, en 2019, a ajouté le mode “Internet Explorer” à Edge afin de soulager la douleur des administrateurs confrontés à des applications intranet qui s’appuient sur les bizarreries du navigateur vétéran.

    Cependant, pour quelques clients, le mode Internet Explorer n’est pas allé assez loin, alors, avec moins de trois mois avant le retrait d’Internet Explorer 11, Microsoft a de nouveau modifié Edge pour faciliter l’entrée des clients dans le monde post-IE.

    Le premier changement notable est ce qu’il faut faire de toutes ces applications qui appellent des objets COM d’Internet Explorer. L’exécution de ceux-ci avec IE ou l’utilisation d’une combinaison d’Edge avec le mode IE a bien fonctionné, mais une fois que l’Internet Explorer autonome disparaît, ces applications cesseront de fonctionner. La solution?

    “Les objets IE COM ont retrouvé leur fonctionnalité d’origine et continueront de fonctionner après la désactivation de l’application de bureau IE11”, a déclaré Microsoft.

    L’autre problème est la gestion des cookies sur les anciens sites. Ce n’est pas un problème si vous utilisez simplement Internet Explorer, mais la combinaison des modes Edge et Internet Explorer a causé des difficultés aux clients essayant d’exécuter un mélange de sites, dont certains sont satisfaits des navigateurs modernes et d’autres qui ont besoin du mode Internet Explorer pour fonctionner.

    Le problème survient lorsque les cookies sont utilisés pour partager des informations (telles que des informations d’identification) entre les sites. Le mode IE a, jusqu’à présent, été une rue à sens unique. Les informations de session des sites utilisant le moteur de rendu moderne pourraient être transmises au moteur hérité, mais pas dans l’autre sens. La restriction a causé des maux de tête aux administrateurs obligés de mélanger l’ancien et le nouveau. Microsoft a cédé et a permis de définir manuellement les cookies pour qu’ils soient partagés dans les deux sens.

    La disparition d’Internet Explorer est attendue depuis longtemps. Les ajustements de Microsoft sont donc les bienvenus, même si IE persistera sous une forme ou une autre longtemps après la prochaine date de retraite en juin. ®

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.