Le DBaaS à deux étages de Yugabyte suit Cochroach dans les SGBDR distribués

  • FrançaisFrançais



  • Base de données relationnelle distribuée Yugabyte a lancé un produit de base de données en tant que service suite à une vague d’inspiration de Facebook, Google et du monde des logiciels libres et open source.

    Alors que le DBaaS open source a impressionné un analyste, il devra faire face à la concurrence de CockroachDB bien financé, qui a son DBaaS sur le marché depuis près de trois ans.

    Yugabyte est en quelque sorte une base de données à deux étages. Il est inspiré de Google Spanner en dessous et compatible avec PostgreSQL en haut. Comme l’a expliqué le fondateur et directeur technique de Yugabyte, Karthik Ranganathan, un ancien responsable technique de Facebook, Le registre plus tôt cette année:

    “Nous avons pris les leçons de Google Spanner [in] la moitié inférieure. C’est quelque chose que nous avons exécuté chez Facebook de manière massivement distribuée avec des bases de données NoSQL.

    « La haute disponibilité, l’échelle et la réplication inhérente qui vous permettent de répartir géographiquement les données ; ces trois fonctionnalités que nous avons affinées et apportées du monde NoSQL où nous avons eu une expérience pratique et nous avons dit : « nous allons nous en tenir au plus haut- qualité des fonctionnalités du SGBDR, nous sommes donc la seule base de données qui réutilise complètement la moitié supérieure de Postgres. Les applications peuvent à peine faire la différence. »

    La première version open source de Yugabyte était disponible en 2017. Cette semaine, elle a lancé le Yugabyte Cloud commercial, une base de données publique en tant que service, initialement disponible sur AWS et Google Cloud Platform.

    La combinaison permettrait aux entreprises d’obtenir des données à proximité des utilisateurs finaux dans des systèmes distribués à l’échelle mondiale, tout en exploitant également l’ensemble des fonctionnalités de PostgreSQL, a déclaré la société. Avec le DBaaS, les développeurs seraient libérés des tracas de la gestion des bases de données, a ajouté Ranganathan.

    Mais Yugabyte n’est pas seul sur un marché (malheureusement) surnommé NewSQL. CockroachDB balise son propre territoire avec une approche technique différente. Tout en revendiquant également la compatibilité avec PostgreSQL dans la moitié supérieure, il s’appuie sur une base de données de stockage clé-valeur distribuée en dessous, qui est soit RocksDB, soit un dérivé spécialement conçu, appelé Pebble.

    Fondée en 2015 par Spencer Kimball, Peter Mattis et Ben Darnell, d’anciens employés de Google, CockroachDB a attiré 160 millions de dollars de financement en janvier, valorisant l’entreprise à 2 milliards de dollars.

    En comptant Comcast, Doordash et eBay parmi ses clients, Cockroach prend en charge un DBaaS depuis 2018, également dans AWS et GCP.

    Cependant, Mike Leone, analyste principal chez ESG, a déclaré que cela ne signifie pas nécessairement que Yugabyte est en retard pour le parti NewSQL DBaaS.

    « Il y a des composants dans le message de Yugabyte qui montrent une différenciation, en particulier en ce qui concerne la flexibilité due à la nature open source de la solution, ainsi que des performances évolutives et prévisibles.

    « La performance étant l’attribut le plus important pour les organisations dans leur examen d’une solution de base de données, Yugabyte a des revendications de performances révélatrices en ce qui concerne les opérations par seconde, la latence et la capacité à gérer de grands ensembles de données qui forceront presque organisations à les considérer », a-t-il déclaré.

    Leone a fait valoir que les exigences d’un monde multi-environnements et multi-cloud, signifiaient que les charges opérationnelles étaient telles que l’option DBaaS devenait de plus en plus attrayante. « Les organisations demandent de l’aide pour maîtriser la complexité nécessaire à la gestion des déploiements croissants de bases de données. DBaaS peut fournir l’agilité et l’efficacité opérationnelle dont ils ont besoin pour réussir », a-t-il déclaré. ®

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *