Le bras robotique de la station spatiale chinoise fait une démonstration, pivote de 20 degrés et revient tout en tenant un cargo

  • FrançaisFrançais



  • Le China Manned Space Engineering Office (CMSEO) a déclaré avoir terminé les tests de portance du bras robotique de 10 m de sa station spatiale.

    Le test impliquait de soulever et de déplacer le cargo Tianzhou-2 au cours d’une opération de 47 minutes qui a évalué la capacité du bras à assembler des sections de la station en orbite, ce qui est exactement ce que les boffins de l’espace veulent faire lors des prochaines tâches de construction sur l’avant-poste inachevé. .

    « Après que le vaisseau spatial cargo Tianzhou-2 a été déverrouillé et séparé de la cabine principale de Tianhe, il a été traîné par le bras robotique pour effectuer l’indexation de l’avion centrée sur le nœud de la cabine principale ; puis, l’opération inverse [took place], jusqu’à ce que le vaisseau spatial cargo et le compartiment central soient amarrés et verrouillés », a expliqué le CSMEO en chinois.

    Selon le média d’État China Global Television Network (CGTN), le bras robotique, qui peut soulever des objets pesant jusqu’à 20 tonnes, a oscillé de 20˚.

    La station spatiale chinoise Tiangong se compose actuellement du module central Tianhe, du vaisseau spatial Shenzhou-13 et de deux cargos : Tianzhou-2 et Tianzhou-3.

    Shenzhou-14 et son équipage devraient amener le cargo Tianzhou-4 rempli de ravitaillement cette année vers la station spatiale actuellement inhabitée, où l’équipe recevra deux modules de laboratoire, Wentian et Mengtian.

    À une date ultérieure, Tianzhou-5 sera accompagné de Shenzhou-15 et de ses taïkonautes, qui lanceront la rotation de l’équipage de la station spatiale. Tiangong devrait fonctionner pendant environ une décennie.

    L’utilisation par la Chine de bras robotiques a suscité de nombreuses critiques. Les chefs militaires américains ont déclaré au Congrès que la technologie pourrait être utilisée pour saisir des satellites lorsqu’elle est équipée d’engins spatiaux.

    La Station spatiale internationale possède actuellement trois bras robotiques, le Canadarm2, le système de télémanipulation du module d’expérimentation japonais et le bras robotique européen. ®

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.