La NASA confirme que la Station spatiale internationale restera en orbite jusqu’en 2030

  • FrançaisFrançais



  • Alors que les scientifiques célébraient le lancement réussi et le déploiement en cours du télescope spatial James Webb, la NASA avait autre chose à apporter pour la nouvelle année : l’extension de la Station spatiale internationale (ISS) de 2025 à 2030.

    L’annonce, via un blog de la NASA et le vice-président américain Kamala Harris sur Twitters’engage à prolonger les opérations de l’ISS jusqu’en 2030, bien qu’il n’ait pas mentionné quels fonds supplémentaires, le cas échéant, seraient mis à disposition pour maintenir le laboratoire vieillissant en l’air.

    Le système de lancement spatial (SLS) de la NASA continue de subir des retards, le dernier étant un problème avec l’un des contrôleurs de vol du moteur RS-25 nécessitant un remplacement, bien que l’agence continue d’envisager des opportunités de lancement au premier semestre 2022. Le SLS est impressionnant dépassement de budget et la NASA n’a que l’argent des contribuables à répartir.

    La NASA doit également travailler avec ses partenaires, tels que l’Agence spatiale canadienne (ASC), l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA) et la Russie (sous la forme de Roscosmos), pour faire tourner l’ISS. Roscosmos a indiqué l’année dernière qu’il préférerait de loin faire son propre truc alors que ses engagements se terminent.

    Cependant, avec des stations commerciales peu susceptibles de troubler l’orbite dans un avenir immédiat, maintenir l’ISS en marche un peu plus longtemps pour permettre ce que la NASA a décrit comme une “transition transparente des capacités” a un certain sens. La NASA a récemment annoncé de l’argent pour des concepts de conception de stations spatiales et des sociétés telles qu’Axiom Space envisagent d’utiliser l’ISS comme plate-forme à partir de laquelle construire une station commerciale. Le premier module n’étant prévu qu’en 2024, quelques années supplémentaires d’opérations de l’ISS seraient sans doute les bienvenues.

    Cela dit, l’ISS vieillit. Le premier volet a été lancé en 1998, et la station elle-même vient de franchir le cap des 21 ans d’occupation. L’année dernière, des fissures ont été détectées dans la partie russe de l’avant-poste et une fuite mineure a été détectée en 2019. Les pertes d’air au fil du temps du laboratoire ne sont pas inhabituelles, mais avec certains composants entrant dans leur troisième décennie dans l’espace, le maintien des choses jusqu’en 2030 pourrait être perçu comme ambitieux.

    Surtout avec certains partenaires qui obtiennent un petit déclencheur satisfait des armes anti-satellites. ®

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.