La Chine dit avoir photographié tout Mars depuis son orbite

  • FrançaisFrançais



  • La Chine affirme que depuis mercredi, son orbiteur Tianwen-1 Mars a officiellement photographié l’ensemble de la planète rouge. Et il a montré de nouvelles photos de la calotte polaire sud et d’un volcan pour le prouver.

    “Il a acquis les données d’image à résolution moyenne couvrant l’ensemble du globe de Mars, avec toutes ses charges utiles scientifiques réalisant une enquête mondiale”, ont annoncé des médias parrainés par l’État citant l’Administration nationale de l’espace de Chine (CNSA).

    Parmi les images figurent l’une du mont Askra avec son cratère, des clichés du pôle Sud dont la calotte glaciaire serait constituée de dioxyde de carbone solide et de glace, le canyon Valles Marineris de sept kilomètres de profondeur et les caractéristiques géomorphologiques du bord du Mund. cratère.

    Mont Askela. Cliquez pour agrandir

    Pôle Sud de Mars

    Pôle Sud de Mars. Cliquez pour agrandir

    Vallées Marineris

    Vallées Marineris. Cliquez pour agrandir

    Géomorphologie du bord du cratère du Mund

    Cratère du Mund. Cliquez pour agrandir

    Tianwen-1 était en orbite autour de Mars depuis 706 jours. L’orbiteur a fait le tour de Mars 1 344 fois, selon une annonce de la CNSA. L’organisation spatiale a déclaré que Tianwen-1 avait terminé ses missions prévues.

    En collaboration avec son rover Zhurong, Tianwen-1 a amassé 1 040 gigaoctets de données scientifiques brutes grâce à 13 charges utiles scientifiques embarquées.

    La mission a permis à la CNSA d’observer l’occultation solaire et le vent solaire avec des observatoires internationaux – dont ceux de Russie, d’Allemagne, d’Italie, d’Australie et d’Afrique du Sud – pour améliorer la précision des prévisions météorologiques spatiales. Bonne nouvelle pour Matt Damon.

    La CNSA a déclaré qu’elle partagerait plus de données scientifiques avec la communauté internationale en temps voulu.

    En décembre, Zhurong et le vaisseau spatial Mars Express de l’Agence spatiale européenne ont effectué un test de communication par relais en orbite pour démontrer qu’il était possible de relayer les données de Zhurong vers la Terre via Mars Express. La démonstration a été réussie, bien qu’un peu compliquée – Mars Express a dû “écouter” Zhurong car le rover n’a pas pu communiquer directement car les fréquences utilisées ne correspondent pas.

    Même si la mission est officiellement terminée, l’orbiteur et le rover sont toujours en état de marche. L’orbiteur restera en orbite et poursuivra ses activités de télédétection et de relais de données tandis que Zhurong hibernera jusqu’à ce que les conditions météorologiques s’améliorent – probablement en décembre. ®

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.