Felt Qt (peut être supprimé plus tard)* : deux postes de travail Linux non Gtk ont ​​publié de nouvelles versions

  • FrançaisFrançais



  • Il existe de nombreux bureaux Linux parmi lesquels choisir, mais la majorité utilise une version de Gtk de GNOME. Seule une poignée favorise la boîte à outils Qt, et deux d’entre eux viennent de publier de nouvelles versions.

    La version 14.0.11 de Trinity Desktop Environment (TDE) vient de paraître. TDE a été dérivé de KDE 3 par une équipe qui ne se souciait pas de l’accent mis par KDE 4 sur les widgets.

    Ils ont peut-être marqué un point ; Le supremo Linux Linus Torvalds était également sceptique à leur sujet.

    KDE a adopté les widgets lorsqu’ils étaient à la mode, peu après Windows Vista, mais Microsoft les a de nouveau abandonnés après Windows 7. TDE est certes l’une des options les plus spécialisées, mais il est bon de voir des signes de vie.

    Plus grand public est le LXQt léger – qui vient de sortir en version 1.0 vendredi.

    LXQt est le descendant principal du bureau LXDE, un environnement de type Windows 95 basé sur Gtk2. Lors de nos tests en 2013, LXDE était de loin le bureau le plus léger pour Ubuntu, prenant environ la moitié de la mémoire de GNOME.

    La même année, avec Gtk2 en fin de vie, le développeur principal de LXDE, le Dr Jen Yee Hong (ou “PCMan” comme il est connu dans les cercles FOSS), est passé à un projet de nouvelle génération. Plutôt que de porter LXDE sur Gtk3, il l’a déplacé vers Qt et l’a fusionné avec un autre projet de bureau Qt léger, Razor-Qt. Le remix Lubuntu d’Ubuntu est livré avec LXQt, nous pouvons donc nous attendre à voir LXQt 1 dans Lubuntu 22.04 l’année prochaine.

    Son géniteur n’est pas mort, cependant. Pas plus tard qu’hier, il y avait une nouvelle version de la distribution anciennement connue sous le nom de Raspbian. Il est venu à l’origine avec LXDE, que la Fondation Raspberry Pi a fork et appelle maintenant PIXEL. Il utilise Gtk3 et le gestionnaire de fenêtres GNOME Mutter.

    La fondation propose également une version PC de son OS, que votre correspondant exécute sur un ancien sous-netbook. C’est l’une des rares distributions survivantes pour le kit x86 32 bits. Nous espérons le voir obtenir une mise à jour correspondante.

    Le problème avec Gtk est que c’est une cible mouvante. La Fondation GNOME développe Gtk en parallèle avec et pour son propre bureau. GNOME 40 devait à l’origine s’appeler GNOME 4 et sa version correspondante de Gtk l’est toujours.

    Cela reste un projet controversé – Linus n’aimait pas non plus le nouveau look. L’autre projet de Torvalds est une application de planification de plongée appelée Subsurface ; son co-développeur Dirk Hohndel a parlé des difficultés d’utilisation de Gtk et des raisons pour lesquelles ils sont passés à Qt.

    Le bureau Xfce est passé à Gtk3 bien avant PIXEL, mais non sans difficultés. MATE aussi, tout en faisant face à des accusations selon lesquelles la nouvelle version avait besoin de plus de mémoire. Maintenant, ils – et PIXEL – sont à nouveau en retard sur le Gtk actuel.

    Il y a une petite chance qu’à plus long terme, cela profite aux bureaux Qt. Il y en a au moins un que nous aimerions voir revenir d’entre les morts. ®

    * Avec mes excuses au créateur du mème “Felt Cute, Might Delete Later” (Squidward), aux personnes sur les réseaux sociaux qui essaient de paraître humbles, et à toutes les personnes qui se moquent d’elles…

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *