Chantez une chanson d’Office, une poche de pourquoi : version ARM64 fonctionnant dans un Pi

  • FrançaisFrançais



  • Le registreLes aventures de dans le monde de Windows 11 basé sur Pi se sont poursuivies aujourd’hui avec l’installation de la version ARM64 de la populaire suite Office de Microsoft.

    Pour récapituler, en suivant quelques instructions disponibles gratuitement, nous avons réussi à faire fonctionner Windows 11 Preview sur notre Pi-400 la semaine dernière. Il y avait cependant quelques obstacles à franchir et nous pouvons confirmer qu’une carte SD de 16 Go n’était pas la chose la plus intelligente au monde à utiliser. Nous devions également activer Windows 11, l’inscrire au programme Windows Insider et modifier suffisamment le registre pour permettre l’accès au canal de développement.

    Quelques mises à jour plus tard, et Windows 11 Preview (toujours avec quelques bits carrés) était opérationnel à l’aide de la version 22000.51 21H2.

    La chose évidente à essayer ensuite était la nouvelle version bêta d’Office pour ARM64 de Microsoft. Cela n’incluait pas les bits twiddly conçus pour améliorer l’interface utilisateur, mais devrait fonctionner nativement sur le matériel Arm.

    Les utilisateurs d’Office fonctionnant sur du matériel Arm devaient, jusqu’à présent, se contenter de l’émulation Intel. Même si Microsoft a publié des versions de sa suite de productivité sur l’ordinateur portable M1 d’Apple, son propre matériel phare a langui avec des incarnations émulées. Pour être juste, les performances sur quelque chose comme une Surface Pro X n’ont pas été terribles, mais devenir natif comporte de nombreux avantages.

    Notre humble Pi-400 semblait une victime appropriée pour le dernier et le plus grand de Microsoft et nous avons donc essayé.

    Raspberry Pi 400 sous Windows 11 et Office

    Tout n’a pas encore de coins arrondis sur notre Pi… (cliquez pour agrandir)

    Le processus était relativement simple. Nous nous sommes assurés qu’aucun morceau d’Office x86 ne se cachait (pas difficile – nous ne l’avions pas installé), puis nous avons téléchargé la version x64 (un élément important). Office a été installé, puis nous avons lancé l’une des applications (nous avons utilisé Word.) Dans les options de compte, nous avons opté pour le programme Insider et sélectionné le canal bêta.

    Un peu plus tard, après que le programme de mise à jour ait fait son travail, et voici :

    Mot ARM64 sur Pi-400

    Cliquez pour agrandir

    Par rapport au fonctionnement en mode émulation, nous pouvons confirmer que la version native était beaucoup plus rapide sur le Pi-400. Même sur la même carte SD que le système d’exploitation et fonctionnant en seulement 3 Go, les performances étaient étonnamment acceptables, comparables à celles d’un PC bas de gamme. L’ouverture à froid de PowerPoint, un vorace de ressources notoire, n’a pris que quelques secondes, bien qu’Excel ait très mal tourné lorsqu’il était présenté avec une feuille de calcul massive.

    Comme Microsoft l’avait prévenu dans son annonce initiale, il y a des problèmes avec le port (notamment autour de la recherche), mais le fait qu’il fonctionne du tout et même de manière acceptable sur quelque chose d’aussi modeste qu’un Pi-400 est de bon augure pour les utilisateurs Windows on Arm qui souffrent depuis longtemps.

    Nous ne pouvons qu’espérer une version finale avant que le géant Windows ne débranche le matériel qui ne figure pas sur sa liste de compatibilité. ®

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *