L’interdiction de voyager en Allemagne est levée pour les visiteurs britanniques – Toy World Magazine

  • FrançaisFrançais


  • Les autorités allemandes ont annoncé qu’à partir du 4 janvier, tous les pays qui figuraient auparavant sur la liste des zones de variantes virales – y compris le Royaume-Uni – passeront sur la liste à haut risque.

    Le changement signifie qu’à partir du 4 janvier, les voyageurs de ces pays pourront entrer sur le territoire de l’Allemagne, tout en étant soumis aux mêmes restrictions que la majorité des voyageurs du monde. Auparavant, seuls les citoyens et résidents allemands ainsi que certaines catégories spécifiques pouvaient entrer en Allemagne à partir de zones de variantes virales. Les voyageurs de ces neuf pays devront toujours s’inscrire sur einreiseanmeldung.de avant d’arriver en Allemagne et porter la confirmation d’inscription avec eux lors de l’entrée.

    Le ministère allemand des Affaires étrangères a proposé des orientations supplémentaires : « À l’entrée en République fédérale d’Allemagne, les personnes âgées de six ans ou plus doivent être en possession d’une preuve de test, d’une preuve de rétablissement ou d’une preuve de vaccination. En règle générale, les tests Covid (tests antigéniques ou tests PCR) ne doivent pas dater de plus de 48 heures au moment de l’entrée (prévue) en Allemagne.

    Les voyageurs en provenance de zones à haut risque qui ne fournissent aucune des preuves énumérées ci-dessus doivent être mis en quarantaine pendant une période de dix jours. Ceux qui présentent une preuve de vaccination ou de rétablissement de Covid 19 peuvent quitter la quarantaine immédiatement, tandis que ceux dont le test est négatif pour Covid 19 peuvent mettre fin à la quarantaine lors d’un autre test effectué au plus tôt le cinquième jour.

    À moins que cette décision ne soit renversée, ce qui semble peu probable, il semble désormais que les exposants et visiteurs britanniques pourront se rendre en Allemagne pour la Spielwarenmesse.

    Entre Noël et le Nouvel An, un débat animé s’est poursuivi sur les plateformes de médias sociaux, en particulier LinkedIn, pour savoir si le salon du jouet de Nuremberg devrait avoir lieu. La Spielwarenmesse a ajouté le message suivant :

    « Avant Noël, nous avons interrogé nos exposants et nos visiteurs professionnels sur leur participation. La majorité d’entre eux était explicitement favorable à la tenue de la Spielwarenmesse 2022. Nous sommes conscients qu’il y a aussi des voix dissidentes et des critiques. Nous prenons au sérieux tous les commentaires constructifs. En tant qu’organisateurs, nous nous sommes engagés avant tout auprès des entreprises qui souhaitent un salon. En fin de compte, il appartient à chacun de décider d’accepter ou non notre offre de participer au salon.

    Spielwarenmesse 2022 sera plus petit que ce à quoi nous sommes habitués dans le passé, mais nous pouvons signaler que nos ventes de billets ont commencé avec succès tant au niveau national qu’international. Certains visages familiers manqueront certainement, mais il y aura de nouveaux visages. Chaque défi est aussi une opportunité. Notre équipe aime et vit la Spielwarenmesse, nous allons donc – avec tous les participants – tout faire pour un événement efficace et réussi. La sécurité et la santé de nos visiteurs et exposants nous tiennent à cœur. Nous surveillons la situation tous les jours. Les autorités sanitaires et nous aussi, restons convaincus que les salons peuvent se dérouler en toute sécurité. De nombreux événements internationaux importants ont déjà prouvé en temps de pandémie qu’ils peuvent protéger leurs participants et en même temps répondre au besoin de rencontrer les autres de manière réelle. »

    Nico Blauw, président de Boti, s’est également prononcé en faveur de l’événement : « Ne parlons pas de qui n’y va pas, parlons de qui est. Je suis un peu surpris de toute cette négativité que je lis sur cette plateforme. Je pense que certaines personnes semblent manquer de perspective, car 8 des 10 personnes à qui j’ai parlé (en personne), veulent en fait que ce spectacle ait lieu et sont impatients d’y aller. Les personnes qui ne participeront pas ne sont pas vaccinées ou sont bloquées par des restrictions de voyage. Aucun d’entre eux n’a évoqué de raisons de santé. Les entreprises qui ont annulé sont pour la plupart des entreprises publiques, des entreprises qui ont leurs salles d’exposition dans les environs de Nuremberg et celles qui sont confrontées à de sévères restrictions de voyage (comme l’Asie). Mais mettons les choses en perspective : le Salon du jouet de Nuremberg est un salon européen. Et même si des entreprises et des personnes d’Asie, du Moyen-Orient/Afrique et des États-Unis assistent à ce salon, cela les concerne beaucoup moins, tout comme New York Toy Fair est un salon américain et London Toy Fair un salon britannique. Regardons aussi au-delà de 2022 : avec tous les grands salons du jouet qui se déroulent en hiver, quel est l’avenir de ces salons si on ne trouve pas de solution pour le Covid ? Enfin et surtout, la question la plus importante est évidemment la santé : si les restaurants, les bars, les clubs, les magasins et les théâtres sont tous ouverts, pourquoi ne pouvons-nous pas avoir une foire aux jouets ? Je vois des photos de collègues de cette industrie en vacances, dans des restaurants, lors de concerts et pourtant certains de ces collègues disent que nous ne devrions pas avoir de foire aux jouets ?! J’ai reçu trois vaccins maintenant… où tracer la limite ? Tant que le gouvernement allemand, le gouvernement bavarois ou la foire du jouet de Nuremberg n’annulent pas le spectacle… j’y vais !

    Source

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *