Des nouvelles de réconfort et de joie…c’est le Blog de Noël ! -Magazine du monde du jouet

  • FrançaisFrançais



  • Ça commence à ressembler beaucoup à Noël. Malheureusement, le Noël auquel il ressemble le plus est Noël dernier. Encore plus d’incertitude liée au virus a vu la fréquentation des commerces de détail du week-end dernier affectée dans de nombreux domaines, alors que toute la semaine, il y a eu un débat apparemment sans fin « va-t-il, ne va-t-il pas » pour savoir si notre Premier ministre introduirait de nouvelles restrictions avant Noël, après Noël, dans la nouvelle année ou pas du tout. Bien sûr, ce qui n’a pas aidé sa capacité de prise de décision, c’est le flux constant d’images montrant notre « illustre » chef ignorant de manière flagrante les règles de verrouillage précédentes. Les rumeurs selon lesquelles Johnson enregistrerait sa propre version de Wham’s Last Christmas – « Noël dernier, je vous ai confié une tâche, mais le lendemain, j’ai fait la fête » – ne peuvent être confirmées…

    D’un point de vue purement professionnel, toute forme de verrouillage avant Noël aurait été désastreuse, donc les détaillants auront certainement poussé un soupir de soulagement en apprenant que la canette a été jetée sur la route, du moins pour l’instant.

    Quoi qu’il en soit, s’il avait tenté d’instaurer un confinement, j’étais parfaitement préparé : j’allais faire du shopping avec une brassée de vin et de fromage et un bébé, et dire que je me rendais à un rendez-vous d’affaires. Cela semblait être une défense «crédible» pour lui…

    Dans la perspective de janvier et des véritables réunions d’affaires que j’espère avoir, j’ai été rassuré que le BTHA surveille de très près la situation de Covid et travaille dur pour s’assurer que tout est fait de son point de vue pour laisser partir le London Toy Fair. avance en toute sécurité. Une autre annonce sera faite le 5 janvier, et nous vous tiendrons au courant de tout nouveau développement dès que nous les aurons.

    Cependant, il y a eu de mauvaises nouvelles sur le front des voyages internationaux : après que la France a interdit aux voyageurs britanniques d’entrer dans le pays la semaine dernière, l’Allemagne a emboîté le pas ce week-end. Ce qui a rendu le moment de l’annonce d’autant plus ironique, c’est qu’à peine 48 heures plus tôt, les organisateurs du Salon du jouet de Nuremberg avaient annoncé qu’après un examen de la situation, ils pourraient confirmer que la Spielwarenmesse se déroulerait comme prévu. La vie vient certainement à vous rapidement ces jours-ci…

    Alors, où en sommes-nous maintenant ? Pour ceux qui ont raté notre article sur les nouvelles restrictions, il est actuellement interdit aux visiteurs britanniques d’entrer en Allemagne pendant les deux prochaines semaines. Cette décision sera réexaminée le 2 janvier – à ce stade, l’interdiction pourrait être prolongée ou annulée. Il n’y a aucun moyen de savoir dans quelle direction le gouvernement allemand ira avec cela; cela dépendra en grande partie de l’évolution du nombre de cas Omicron ici et en Allemagne au cours de la période des fêtes.

    L’incertitude laisse les quelque 130 exposants britanniques de Nuremberg dans les limbes : si l’interdiction reste en vigueur, pourront-ils trouver un partenaire allemand pour gérer le stand à leur place ? Ou devraient-ils annuler le stand et risquer de ne pas être là si l’interdiction est levée. C’est un appel difficile, mais les organisateurs de Nuremberg sont remarquablement décents en offrant un filet de sécurité. On m’a dit plus tôt cette semaine qu’il existe une clause spéciale de droit de résiliation pour les exposants qui sont empêchés de quitter leur pays d’origine ou d’entrer en Allemagne. Officiellement, une telle annulation devrait être exercée avant le 31 décembre, mais avec une générosité incroyable, les organisateurs du salon ont décidé de prolonger ce délai jusqu’à ce qu’il y ait des nouvelles fermes du gouvernement allemand.

    L’un des nouveaux membres du conseil d’administration de la Spielwarenmesse, Christian Ulrich, m’a envoyé l’e-mail suivant : « Après notre conversation téléphonique d’hier, nous avons discuté en interne de la manière dont nous pouvons soutenir nos exposants britanniques dans leur processus de prise de décision. Je peux confirmer que nous pouvons prolonger le droit spécial de résiliation jusqu’au 13 janvier pour les exposants britanniques. Nous espérons que la situation des voyages/quarantaine s’améliorera et que les entreprises britanniques pourront participer au Spielwarenmesse 2022. » Je suis sûr que nous l’espérons tous – mais si ce n’est pas possible, il est rassurant de savoir que les organisateurs de Nuremberg n’aggraveront pas les choses.

    Ce sera mon dernier Blog de l’année – et vous n’avez même pas eu à attendre jusqu’à vendredi car, si tout se passe comme prévu dans les prochaines 24 heures, notre numéro de janvier aura été envoyé sous presse et je partirai pour acheter mes derniers cadeaux de Noël et délices culinaires festifs la veille de Noël (type typique, coupable comme accusé – mais pour ma défense, nous sommes à plein régime tout au long du mois de décembre pour nous assurer de respecter nos délais).

    Toute l’équipe de Toy World a travaillé incroyablement dur au cours des derniers mois pour vous proposer un incroyable numéro de janvier, rempli de tout ce que vous devez savoir avant la saison du Toy Fair, alors nous allons tous nous allonger dans une pièce sombre pour un puits – une pause méritée. Nous serons de retour en ligne le 4 janvier, et très peu de temps après, le numéro de janvier pare-chocs arrivera à votre porte. Comme toujours, vous voudrez peut-être empêcher les animaux domestiques ou les jeunes enfants d’errer sous la boîte aux lettres pendant quelques jours, juste au cas où – nous ne pouvons être tenus responsables d’une commotion cérébrale subie à la suite du numéro de janvier atterrissant sans ménagement sur leurs têtes. Vous voudrez peut-être vous assurer que votre boîte aux lettres est aussi à la hauteur…

    Alors, il ne me reste plus qu’à dire, au nom de toute l’équipe de Toy World, je vous souhaite à tous un merveilleux Noël et une nouvelle année heureuse et prospère. Que votre dernière semaine d’échange soit tout ce que vous espériez qu’elle serait, et espérons qu’à notre retour en janvier, la saison des foires aux jouets pourra se dérouler comme prévu et que nous pourrons tous nous rencontrer en personne pour la première fois depuis longtemps.

    Source

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.