11 ans et plus…c’est le blog du vendredi ! – Magazine du monde du jouet

  • FrançaisFrançais



  • Commençons par une bonne nouvelle cette semaine : selon les dernières recherches du NPD, les détaillants de jouets spécialisés représentent le canal de vente au détail à la croissance la plus rapide pour l’achat de jouets au Royaume-Uni jusqu’à présent en 2022. Encore mieux, “Toy Specialists” est désormais le plus grand canal commun le long avec les détaillants en ligne uniquement, représentant 30 % de toutes les ventes de jouets en valeur au cours du premier semestre de l’année. Il semble que les acheteurs retournent vers les magasins spécialisés de jouets sur la rue principale et les parcs commerciaux, avec un éloignement marqué des achats sur Internet, qui enregistrent une baisse de -20 % sur la même période. Sans manquer de respect aux détaillants en ligne, aux épiciers et aux principaux multiples, mais je vois cela comme une bonne nouvelle pour la communauté britannique du jouet – personnellement, je pense qu’un marché du jouet équilibré est un marché sain.

    Bien sûr, il est important de garder ces chiffres en perspective : les ventes en ligne ont peut-être brillé à court terme, mais il est beaucoup trop tôt pour parler de l’éclatement de la bulle, d’autant plus que tant de choses peuvent changer au quatrième trimestre. La même chose pourrait être dite de la performance des épiciers et de certains grands comptes – ok, un grand compte en particulier. Ils ont tous encore la capacité de générer de solides chiffres de vente, et nous pourrions encore les voir prendre leur envol au cours de la saison des fêtes. Mais à l’heure actuelle, il semble que les points forts des spécialistes – connaissance approfondie des produits, service client, flexibilité, capacité à suivre rapidement les tendances, passion et concentration – correspondent à ce que de nombreux consommateurs semblent rechercher dans leur expérience d’achat. .

    Espérons que les spécialistes continuent de prospérer et que la crise énergétique qui se profile ne fasse pas dérailler leur élan. La hausse du plafond des prix de l’énergie en octobre devrait être un cauchemar pour de nombreux consommateurs, mais encore plus pour de nombreuses petites entreprises, car elles ne sont pas couvertes par le plafond. Les entreprises et les détaillants qui arrivent à la fin des contrats énergétiques à prix fixe sont confrontés à des augmentations massives, et quelques-uns ont rendu public cette semaine pour illustrer à quel point les nouveaux tarifs seront scandaleux. Les factures d’énergie du grand magasin Beales sont passées de 45 000 £ à 150 000 £, tandis que le PDG de Sambro, Paul Blackaby, a révélé que la facture de gaz de son entreprise passerait de 35 000 £ à 265 000 £ et sa facture d’électricité de 59 000 £ à 297 000 £. Ces chiffres sont tout simplement horribles et ils sont typiques du type d’augmentations auxquelles de nombreuses entreprises seront confrontées – les petites entreprises en particulier doivent être extrêmement préoccupées par leur capacité à absorber des augmentations de cette ampleur.

    Un certain nombre de grands fournisseurs d’énergie auraient demandé à certaines entreprises de déposer d’énormes dépôts pour couvrir les factures à l’avance, craignant que la crise ne provoque l’effondrement de nombreuses petites entreprises. Les rapports suggèrent que les détaillants dont la cote de crédit est faible se voient demander jusqu’à trois mois de dépenses en acompte. Il a déjà été question de centres commerciaux et de magasins individuels envisageant de raccourcir leurs heures d’ouverture pour économiser l’énergie, et n’abordons même pas la possibilité d’un rationnement énergétique pendant l’hiver. Comme l’a dit le PDG de Beales, Tony Brown, cette semaine : “Le gouvernement ne peut pas garder la tête dans le sable – il doit prendre des mesures positives”.

    Mais ne vous inquiétez pas, nous avons un nouveau PM qui entrera en fonction la semaine prochaine, donc je suis sûr qu’elle a un plan astucieux pour faire face à la situation – même si elle a été très réticente à partager quoi que ce soit jusqu’à présent. Il y a eu de vagues discussions sur la réduction des taux des entreprises, mais de nombreuses mesures potentielles ont apparemment été exclues, tandis que très peu de solutions tangibles ont été décidées jusqu’à présent. Je suis sûr que le fait qu’elle ait travaillé pour Shell n’aura aucune incidence sur le fait qu’elle fasse ce qu’il faut pour les consommateurs et les entreprises… aucune incidence du tout.

    Quoi qu’il en soit, revenons à des choses bien plus heureuses… le numéro de septembre du 11e anniversaire de Toy World a atterri sur les bureaux et en ligne cette semaine – et c’est un bouchon absolu! 180 pages regorgeant d’informations essentielles – et il est également accompagné d’un supplément spécial de 80 pages couvrant la catégorie Jeux et puzzles. Prenez une infusion et les bons biscuits et plongez… Je vous promets que vous ne le regretterez pas. Je le dis chaque année, mais à tous ceux qui continuent de soutenir ce que nous faisons… merci, merci, merci.

    Vous pouvez accéder au numéro de septembre ici et le supplément Jeux et énigmes est également en ligne ici.

    L’édition de septembre contient également notre plus grande section Licensing World étendue à ce jour, qui comprend un aperçu complet de BLE, qui ouvrira ses portes dans un peu plus de deux semaines. Si vous vous rendez au salon, l’aperçu vous donnera beaucoup d’inspiration quant aux propriétaires de marques que vous devez voir pendant votre voyage. De plus, nous mettrons également à jour le site Web Licensing.biz – qui fait désormais partie de l’écurie Toy World – avec toutes les dernières nouvelles liées aux licences avant le salon et pendant l’événement lui-même. Ainsi, que vous soyez un titulaire de licence, un détaillant ou toute autre entreprise intéressée par le domaine des licences, rendez-vous sur www.licensing.biz pour vous tenir au courant de toutes les dernières nouvelles et inscrivez-vous pour recevoir nos alertes par e-mail régulières directement dans votre boîte de réception.

    Nous avons quelques semaines chargées à venir – ce week-end, je me rendrai à Cardiff pour rejoindre l’équipe de la WWE et des invités invités à Clash at the Castle – le premier grand spectacle du WWE UK Stadium en 30 ans. J’attends avec impatience le spectacle, et j’espère qu’il y aura du temps pour faire un saut chez les Smyths locaux pour voir le WWE Rig dans toute sa splendeur, avant qu’il ne parte pour sa tournée nationale. Ensuite, lundi, je prévois de visiter la foire d’automne – donc si vous allez être au NEC et que vous voulez vous rattraper, n’hésitez pas à m’écrire. Il sera certainement intéressant de voir comment la section des jouets prendra forme cette année…

    Enfin, alors que nous célébrons les 11 ans de publication du magazine Toy World, cela signifie également que j’écris ce blog depuis 11 ans. Il devient de plus en plus difficile de trouver des titres amusants et accrocheurs que je n’ai jamais utilisés dans aucun des plus de 500 blogs que j’ai écrits précédemment (je me demande comment le titre “fin heureuse” de la semaine dernière s’est classé sur le référencement…). Et maintenant, avec le lancement de Licensing.biz, j’écrirai deux blogs distincts chaque semaine (le premier blog sur les licences est en ligne ici). Mais je reçois tellement de retours positifs que pour être honnête, écrire le Blog n’est jamais une corvée. Je continuerai à le construire si vous continuez à venir…

    Source

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.