Toxicité de Nvidia ou l’affaire “Hardware Unboxed”

  • FrançaisFrançais

  • Nvidia qui blackliste des reviewers parce qu’ils ne sont pas tous serviles montrent que cette marque a besoin d’un coup de pied au cul.


    Nvidia qui blackliste des reviewers parce qu'ils ne sont pas tous serviles montrent que cette marque a besoin d'un coup de pied au cul.

    La toxicité de Nvidia n’a rien de nouveau. Je veux dire, même Apple qui a une politique aussi lisse que la Corée du Nord, a cessé de travailler avec la marque verte. Et à cause de son monopole, Nvidia exerce un contrôle absolu sur les tests qui sont publiés sur ses produits. Oui, parce qu’on vous dit que “nos tests sont indépendants“, cela signifie que “nos tests sont indépendants après que Nvidia ait dit qu’ils étaient indépendants“. Evidemment, des gros reviewers comme JaysTwoCents ou LinusTechTip sont protégés, car leurs millions d’abonnés font peur à Nvidia.

    Mais la marque est devenu tellement toxique qu’elle attaque même les plus gros si cela lui plait. La dernière affaire en date concerne un reviewer appelé Hardware Unboxed qui propose un mélange de clash et de tests sur sa chaine Youtube. Il est toujours un peu à contre-courant sur toute la hype de l’informatique contrairement à d’autres reviewers, tout contents de recevoir une carte à 500 balles et qui font du “Oui monsieur, bien monsieur“.

    Dans un mail, Nvidia dit à Hardware Unboxed que ses revues de cartes graphiques ne mentionnent pas beaucoup le Ray Tracing qui est la grosse bouse marketing de Nvidia et qu’il devrait vraiment en parler encore et encore. Le RTX n’a jamais été une demande de joueurs et en fait il n’y a quelques titres aujourd’hui qui en profitent.

    Mais le secteur du jeu vidéo, selon Nvidia, doit évoluer selon son bon désir. Et comme le reviewer lui a dit d’aller enculer sa mère avec un cactus, Nvidia a répondu que désormais il ne recevrait plus aucun produit de la marque. A moins que dans le futur, il dise ce que Nvidia veuille qu’il dise.

    En gros, c’est en mode “Ecarte les jambes et penche-toi”. Ce qui est fourbe et ultra-toxique de la part de Nvidia est qu’il savait que Hardware Unboxed publierait forcément le mail, car ce dernier possède tout un blabla de merde de relation publique. Parce qu’une marque, c’est un perroquet qui veut te marquer ton message au fer rouge (d’où le nom de marque d’ailleurs).

    Mais Nvidia ne s’attendait pas à un tel retour de flammes, car tous les gros reviewers ont pris parti pour Hardware Unboxed en disant que c’était vraiment de la merde. Et ils ont raison. On parle toujours du fait que les reviewers recoivent des cartes graphiques, des processeurs et des cartes mères à des milliers d’euros, “gratuitement”. Mais il n’y a rien de gratuit dans l’affaire.

    C’est une transaction économique. Nvidia sait que les millions d’abonnés de ces reviewers seront influencés pour acheter tel ou tel produit et donc, ils gagnent bien plus dans le change. En sachant que c’est moins cher qu’une publicité classique à la télévision par exemple. Le “produit gratuit” n’existe pas, si une marque te donne une carte graphique à 500 euros, c’est qu’elle va en récupérer 10 fois plus que ce soit en argent comptant ou en visibilité de la marque. Adobe vend très peu de licences, mais cela n’empêche pas de gagner des milliards en bourse, car tous les graphistes vont le citer dans leurs tests ou leurs créations.

    L’affaire s’est arrangé au bout de quelques jours, car Nvidia ne pouvait pas se payer une telle mauvaise publicité avec l’arrivée en force d’AMD dans les puces graphiques. Mais c’est juste un sparadrap qu’ils ont mis et la toxicité de l’entreprise restera telle quelle. Leur mentalité ne changera ainsi que leur mépris pour la “plèbe” qui teste leurs produits.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *