Jurgen Klopp dit qu’il est en faute alors que Liverpool est battu par Burnley dans un match “ impossible à perdre ” et que l’impressionnant record à domicile est terminé

  • FrançaisFrançais


  • Jurgen Klopp a été laissé perplexe alors que Liverpool a été battu par Burnley dans un match qui semblait “ impossible à perdre ” à ses yeux.

    La série de 68 matches sans défaite de Liverpool à domicile en Premier League a été étonnamment terminée par les Clarets, le penalty tardif d’Ashley Barnes séparant les deux équipes.

    Barnes a inscrit le penalty à la 84e minute

    Getty – Piscine

    Barnes a inscrit le penalty à la 84e minute

    Liverpool est en chute libre n'ayant remporté aucun de ses cinq derniers matchs de la ligue

    Getty – Piscine

    Liverpool est en chute libre n’ayant remporté aucun de ses cinq derniers matchs de la ligue

    Mais plus important encore, cela signifie que les espoirs des Reds de conserver le titre ont pris un énorme coup car ils sont actuellement à six points du leader Manchester United.

    L’équipe de Klopp avait un coussin de cinq points quand ils ont battu Crystal Palace 7-0 le 19 décembre, mais aucune victoire lors de leurs cinq matches de championnat depuis les a vus glisser au quatrième rang.

    L’équipe ressemble à l’ombre de l’équipe qui a remporté le titre la saison dernière et a remporté la Ligue des champions lors de la campagne 2018/19.

    Cependant, Klopp a assumé toute la responsabilité de leur dernier revers, insistant sur le fait que c’était de sa faute si Burnley avait eu raison d’eux.

    Tout va mal pour Klopp et Liverpool en ce moment

    AFP

    Tout va mal pour Klopp et Liverpool en ce moment

    Mais Klopp a refusé de blâmer les joueurs pour la défaite

    AFP

    Mais Klopp a refusé de blâmer les joueurs pour la défaite

    Il a déclaré à Sky Sports: «Nous avons perdu un match que je pense qu’il était impossible de perdre, mais nous l’avons fait.

    «Et c’est ma faute parce que mon travail est de m’assurer que les garçons ont les bons sentiments, la bonne dose de confiance… et cela n’a évidemment pas fonctionné.

    «Nous avons créé certaines situations, mais au dernier moment, nous n’avons pas pris la bonne décision et c’est le problème.

    «C’est toujours ma faute. Les choses qui ne fonctionnent pas sont de ma faute, les choses qui fonctionnent sont un crédit pour les joueurs… si je précise quels mouvements ont du sens et que nous ne les faisons pas, je dois le préciser.

    «Je ne peux pas croire que nous l’avons perdu, mais c’est la vérité et nous devons l’accepter.»

    Source

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *