Euro 2020 : France vs Hongrie (1-1), des bleus nuls à chier

  • FrançaisFrançais



  • Il y a beaucoup de choses qui font honte dans la vie. Se retrouver avec le pantalon baissé dans un couloir de lycée pendant ta scolarité, te faire jeter par la belle pétasse du bahut, mais perdre contre la Hongrie, je pense que cela dépasse toutes les humiliations qu’on puisse imaginer. Un match pathétique, minable et d’un vide abyssal. Les journaleux sportifs, dont l’intelligence est aussi élevée qu’un magnétophone enrayé, ont tortillé du cul de toutes les manières pour faire passer la pilule.

    Mais la vérité est là, le favori de la compétition s’est vautré lamentablement. Benzema cherchait des paquerettes à l’orée de l’attaque, Mbappé cherchait la lune avec son doigt et ses courses ressemblaient à un enfant trisomique qui aurait mangé des champignon hallucinogènes. Pogba réfléchissait sans doute à sa prochaine crème pour les cheveux plutôt que d’améliorer le jeu en milieu de terrain.

    Et les défenseurs regardaient davantage les belles poules dans les gradins plutôt que les attaquants hongrois qui les ont dominés pendant toute la rencontre. Il faut saluer aussi l’incompétence absyssal des Orbans parce qu’une équipe, avec un peu plus de talent, genre des enfants handicapés, jouant au foot le dimanche après-midi, auraient mis 4 buts aux bleus.

    On pensait que les bleus allaient tout arracher sur leur passage et il est évident qu’ils ont redescendu directement dans les profondeurs de leur cerceuil. Ils peuvent toujours gagner la compétition, mais faudra faire un peu plus que de jouer à l’hélicoptère avec sa bite. L’Italie écrase tout sur son passage, la Belgique a démarré fort. Si les bleus sont du diésel, il faudra allumer le démarreur au prochain match.

    Ce France vs Hongrie est l’image de cet Euro où on a l’impression de voir un championnat de troisième division. Les joueurs sont aux abonnés absents la plupart du temps, la plupart des matchs sont ennuyeux à mourir au point qu’on a envie de s’ouvrir les veines pour voir quelque chose qui coule. La faute à une saison épuisante, mais surtout parce que des stades vides, c’est comme baiser une pute après sa 10e passe, ça n’a plus la même saveur et on ne fait glisser ici et là.

    Malgré que les gradins étaient remplis pour ce France – Hongrie, on s’est emmerdé, la faute à des bleus qui pensaient qu’ils allaient marquer juste par télépathie et des hongrois qui ont clairement humilié les champions du monde. En bref, c’était un match de merde et on s’emmerdait moins quand on regardait la Macédoine du nord qui apprenait encore à faire des passes et à comprendre les règles du jeu.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *