Varo Bank supprime 75 emplois

  • FrançaisFrançais



  • Varo Bank est devenue le dernier acteur de la fintech à supprimer des emplois, supprimant 75 postes alors qu’elle cherche à réduire ses coûts face à la détérioration des conditions économiques.

    Dans un message au personnel, le PDG Colin Walsh a déclaré que les coupes – qui représentent environ 10% des effectifs de Varo – sont nécessaires pour s’assurer que l’entreprise dispose de suffisamment de capital pour “exécuter notre stratégie et notre chemin vers la rentabilité”.

    Le prêteur limite également l’embauche et réduit les dépenses de marketing alors qu’il cherche à réduire son taux d’épuisement.

    En septembre, Varo a levé 510 millions de dollars lors d’un cycle de financement sursouscrit. Mais, comme l’a rapporté Forbes, l’entreprise a dépensé environ 80 millions de dollars par trimestre au cours des six derniers trimestres, dépassant de loin ses revenus.

    Fondée en 2015 par l’ancien cadre de Wells Fargo Walsh, Varo est devenue la première entreprise américaine de fintech grand public à se voir accorder une charte bancaire nationale en 2020, permettant au challenger numérique d’offrir une gamme complète de services assurés par la FDIC.

    La société est en train de mettre en place une nouvelle unité commerciale, Varo Tech, qui regroupera la technologie, la conception, les données et les fonctions produit sous une même ombrelle afin d’accélérer le rythme et de réduire les coûts.


    Source

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.