Oz BNPL forme Openpay quitte les États-Unis

  • FrançaisFrançais



  • L’Australien achète maintenant, paie plus tard La société Openpay a mis fin à ses activités aux États-Unis et licencié la plupart de son personnel dans le pays, selon Reuters.

    Le prêteur est le dernier acteur de BNPL à ressentir les conséquences de la hausse des taux d’intérêt et d’un ralentissement économique plus large, le conduisant à cesser d’accorder des prêts dans ce qu’il avait récemment décrit comme son principal marché de croissance.

    Openpay a cité l’investissement dans une plate-forme “américanisée” comme raison pour laquelle il a signalé des pertes croissantes au premier semestre. Il se retire maintenant après avoir échoué à trouver un investisseur pour soutenir l’opération américaine.

    Plus tôt cette année, il a quitté le marché britannique après une poussée de trois ans qui n’a pas réussi à réduire la part de marché des marques concurrentes établies. Le départ est intervenu après que l’entreprise a été prise dans une répression de la FCA contre les clauses injustes et peu claires des contrats BNPL.

    Ayant émergé comme une force majeure au cours des deux dernières années, le secteur BNPL fait face à la réalité de la hausse des taux d’intérêt.

    La semaine dernière, il est apparu que Klarna se rapprochait d’un cycle de financement qui verrait sa valorisation réduite de 45,6 milliards de dollars l’an dernier à seulement 6,5 milliards de dollars.

    La firme suédoise a également réduit de 10% ses effectifs, tandis qu’un autre prêteur, Sezzle, a supprimé 20% de ses effectifs américains.


    Source

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.