Monzo fait bouger BNPL

  • FrançaisFrançais


  • Le challenger numérique britannique Monzo est le dernier à monter à bord du train de plus en plus encombré achetez maintenant, payez plus tard.

    La nouvelle du plan, rapportée pour la première fois par l’Evening Standard, intervient quelques jours seulement après que le rival de Monzo, Revolut, a confirmé qu’il travaillait sur une fonction de paiement et la possibilité de permettre à ses clients de répartir le coût de tout achat effectué avec sa carte.

    Le marché BNPL est en plein essor au Royaume-Uni et dans le monde. Cette semaine, PayPal a accepté de payer 2,7 milliards de dollars pour le japonais Paidy, tandis que Square débourse 29 milliards de dollars pour l’australien Afterpay. La société suédoise Klarna est la deuxième fintech privée la plus valorisée au monde avec une valorisation de 45,6 milliards de dollars.

    Mais un rapport de la FCA publié plus tôt cette année a averti qu’il y avait « un potentiel important [for] dommages aux consommateurs », signalant des inquiétudes concernant les contrôles d’abordabilité et la possibilité d’une dette cachée.

    Monzo prévoit d’apaiser certaines de ces craintes en effectuant des contrôles d’accessibilité pour les clients, a déclaré le Standard, citant une source. L’entreprise partagera également des données avec les agences de crédit.


    Source

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *