L’Université de Sherbrooke s’associe à Laplace Insights pour repousser les frontières de l’IA pour la finance

  • FrançaisFrançais


  • L'Université de Sherbrooke s'associe à Laplace Insights pour repousser les frontières de l'IA pour la finance

    La prévision précise des mouvements des marchés financiers est un défi majeur auquel est confronté le secteur de l’investissement. L’Université de Sherbrooke et Laplace Insights, une firme émergente en intelligence d’investissement à Sherbrooke, se sont associées pour relever ce défi en alliant la puissance de l’intelligence artificielle à l’intelligence humaine.

    Les prix du marché sont influencés par des milliers de facteurs financiers et économiques, notamment la dynamique des pays, les politiques gouvernementales, les interventions des banques centrales et l’environnement, pour n’en citer que quelques-uns. Si les modèles quantitatifs sont aujourd’hui largement utilisés dans la gestion des investissements, l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) dans la gestion de portefeuille en est encore à ses débuts et semble très prometteuse.

    Depuis plus de trois ans, Laplace Insights collabore étroitement avec le professeur Shengrui Wang du Département d’informatique de la Faculté des sciences de l’Université. Expert en recherche avancée sur l’IA, le professeur Wang et son équipe développent de nouveaux algorithmes d’IA haute performance spécialement optimisés pour prédire les mouvements des marchés financiers à l’aide de données provenant de milliers de sources de données différentes. Le professeur Guy Bellemare du département des finances de la Business School de l’Université, expert en finance et gestion des investissements, contribue également au projet en sélectionnant les flux de données les plus pertinents utilisés pour former les nouveaux algorithmes et évaluer leurs performances.

    «Nos efforts de recherche se concentrent sur le développement d’algorithmes spécifiquement conçus pour s’adapter à des situations de marché nouvelles et incertaines. Nos algorithmes permettent de prédire les ruptures structurelles correspondant aux évolutions majeures des marchés et d’identifier les facteurs associés à ces ruptures. Ceci est particulièrement pertinent sur les marchés d’aujourd’hui étant donné les bouleversements économiques majeurs provoqués par la pandémie COVID-19, car il fournit des informations vitales qui aident les gestionnaires d’investissement à prendre des décisions d’investissement de meilleure qualité et plus éclairées », déclare le professeur Wang.

    «En nous associant à l’Université de Sherbrooke, nous sommes en mesure d’offrir un service d’intelligence d’investissement véritablement à la fine pointe de la recherche en IA. Notre objectif est de fournir à nos clients, conseillers financiers et gestionnaires de portefeuilles, les informations les plus pertinentes et des prédictions d’une qualité exceptionnelle sur le comportement des marchés financiers basées sur les recommandations de nos algorithmes d’apprentissage automatique », déclare Jean-Marc Patenaude, président de Laplace Insights. Les résultats de ce partenariat de recherche suscitent déjà beaucoup d’intérêt dans le secteur financier. «Nos clients et partenaires au Canada et aux États-Unis sont satisfaits des résultats du projet jusqu’à présent, car nous pouvons leur fournir des informations très pertinentes qui aident à mieux évaluer les opportunités, les risques et les incertitudes sur les marchés financiers. Nos services sont particulièrement appréciés maintenant en raison de l’incertitude de la pandémie COVID-19 », ajoute M. Patenaude.

    Formation multidisciplinaire inégalée

    Depuis 2017, 18 étudiants en informatique, mathématiques, finance et génie informatique, du premier et du deuxième cycle, ont contribué au projet dans le cadre des programmes de stages coopératifs de l’université ou en tant que membres du personnel de recherche.

    Collaborer avec des acteurs multidisciplinaires dans un domaine de pointe est une expérience de formation inégalée pour les étudiants. «Cela se rapproche de l’environnement de travail professionnel réel où opérer au sein d’équipes multidisciplinaires est indispensable pour innover. Les étudiants ont également eu l’occasion d’apporter une contribution tangible et significative à une entreprise émergente dans le domaine de la technologie financière, située ici même dans les Cantons-de-l’Est », explique le professeur Bellemare.




    Source

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *