Les CBDC peuvent rendre les paiements transfrontaliers plus efficaces

  • FrançaisFrançais



  • Les monnaies numériques des banques centrales (CBDC) ont le potentiel d’améliorer l’efficacité des paiements transfrontaliers, tant que les pays travaillent ensemble.

    Telle est la principale conclusion d’un rapport conjoint publié aujourd’hui par le Comité des paiements et des infrastructures de marché, le Centre d’innovation de la BRI, le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale.

    Le rapport analyse comment les CBDC pourraient faciliter l’amélioration des paiements transfrontaliers et comment les efforts pratiques font avancer ces considérations. La facilitation des paiements internationaux avec les CBDC peut être réalisée grâce à différents degrés d’intégration et de coopération, allant de la compatibilité de base avec des normes communes à la mise en place d’infrastructures de paiement internationales. L’analyse souligne à la fois la nécessité d’une collaboration multilatérale sur les conséquences macro-financières ainsi que l’importance de l’interopérabilité entre les CBDC.

    À ce jour, aucune juridiction majeure n’a lancé de CBDC et de nombreuses décisions de conception et de politique ne sont toujours pas résolues. De plus, la plupart des enquêtes menées par les CBDC par les banques centrales se concentrent sur des problèmes nationaux. Dans ce contexte, ce rapport est exploratoire et examine les implications transfrontalières avec l’hypothèse que les CBDC deviendront largement utilisées. Pour obtenir les avantages potentiels pour le bien-être public tout en préservant la stabilité financière, une exploration plus approfondie des choix de conception et de leurs implications macro-financières est essentielle.

    Lire le rapport


    Source

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *