Les autorités canadiennes en valeurs mobilières décrivent un cadre de conformité pour les plateformes de négociation d’actifs cryptographiques

  • FrançaisFrançais


  • Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) et l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) ont publié aujourd’hui un avis décrivant les exigences des lois sur les valeurs mobilières qui s’appliquent aux plateformes de négociation d’actifs cryptographiques (CTP) et la manière dont elles peuvent être adaptées par les organismes de réglementation au modèle d’affaires des CTP.

    «Les lignes directrices de notre avis détaille les étapes que les opérateurs de plateforme doivent suivre pour se conformer à la législation sur les valeurs mobilières alors qu’ils se préparent à s’intégrer pleinement à la structure de réglementation canadienne», a déclaré Louis Morisset, président des ACVM et président et chef de la direction de l’Autorité des marchés financiers. «Pour mettre leurs opérations en conformité, les CTP devraient contacter leur autorité locale de réglementation des valeurs mobilières dès maintenant pour discuter du processus d’enregistrement et répondre aux exigences applicables.»

    «Nous sommes heureux de travailler avec les ACVM sur une initiative aussi importante», a déclaré Andrew J. Kriegler, président et chef de la direction de l’OCRCVM. «Ce cadre fournit des conseils sur la manière dont les exigences réglementaires peuvent être adaptées à l’activité d’une plateforme, sans compromettre la protection des investisseurs ou l’intégrité du marché.»

    L’avis fournit des orientations sur les exigences du droit des valeurs mobilières applicables aux plates-formes, qu’il s’agisse de négocier des actifs cryptographiques qui sont des titres ou des dérivés, ou des droits contractuels ou des réclamations sur des actifs cryptographiques sous-jacents tels que Bitcoin ou Ether. L’avis décrit également les approches provisoires qui peuvent être disponibles pour les CTP, qui visent à favoriser l’innovation et à offrir de la flexibilité, tout en veillant à ce que les CTP fonctionnent dans un environnement réglementé de manière appropriée.

    En outre, l’avis donne un aperçu des principaux risques liés aux CTP et des domaines dans lesquels les exigences peuvent être adaptées, à condition que les principaux risques soient traités et que la protection des investisseurs ne soit pas compromise. Enfin, l’avis décrit le processus de présentation d’une demande aux juridictions pertinentes des ACVM et à l’OCRCVM.

    «Nous rappelons à tous les CTP qui traitent avec des Canadiens, y compris les CTP basés à l’étranger, qu’ils doivent se conformer à la législation canadienne sur les valeurs mobilières», a ajouté Louis Morisset. «Le non-respect de cette consigne pourrait inciter les membres des ACVM à prendre des mesures d’exécution.»

    En 2019, les ACVM et l’OCRCVM ont publié le document de consultation conjoint CSA / OCRCVM 21-402 Cadre proposé pour les plates-formes de négociation d’actifs cryptographiques, qui décrivait un cadre de réglementation proposé pour les CTP et sollicitait des commentaires afin de mieux comprendre le secteur, ses risques et la manière dont les exigences réglementaires peut être adapté. Les ACVM et l’OCRCVM ont reçu 52 lettres de commentaires en réponse au document de consultation et ont mené de vastes consultations auprès des intervenants de l’industrie sur des questions propres aux CTP.

    Les ACVM sont au courant des CTP qui cherchent à devenir des émetteurs assujettis dans le cadre d’un premier appel public à l’épargne ou de prises de contrôle inversées, de changements d’entreprise, d’opérations admissibles de Capital Pool Company ou d’opérations similaires. Il y a des préoccupations d’intérêt public potentielles avec un CTP qui doit être enregistré, mais ce n’est pas le cas pour devenir un émetteur assujetti. Les CTP et leurs représentants devraient contacter leur organisme de réglementation des valeurs mobilières local s’ils ont l’intention de devenir des émetteurs assujettis par le biais d’une offre publique initiale ou d’une autre opération.

    L’avis 21-329 sur les plates-formes de négociation d’actifs cryptographiques: Conformité aux exigences réglementaires est disponible sur les sites Web des membres des ACVM et de l’OCRCVM.

    Les ACVM, le conseil des autorités de réglementation des valeurs mobilières des provinces et territoires du Canada, coordonne et harmonise la réglementation des marchés financiers canadiens.

    L’OCRCVM est l’organisme d’autoréglementation pancanadien qui supervise tous les courtiers en valeurs mobilières et leurs activités de négociation sur les marchés obligataires et boursiers du Canada. L’OCRCVM établit des normes de haute qualité en matière de réglementation et de placement, protège les investisseurs et renforce l’intégrité du marché tout en soutenant la santé des marchés financiers canadiens. L’OCRCVM s’acquitte de ses responsabilités réglementaires en établissant et en appliquant des règles concernant la compétence, les affaires et la conduite financière de 175 sociétés canadiennes de courtage en valeurs mobilières de tailles et de modèles commerciaux variés, et de leurs plus de 30 000 employés inscrits. L’OCRCVM établit et applique également des règles d’intégrité du marché concernant les activités de négociation sur les marchés de titres de créance et d’actions canadiens.


    Source

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *