Les assureurs et les perturbateurs existants utilisent l’intelligence artificielle pour créer de nouveaux modèles commerciaux

  • FrançaisFrançais



  • Nous pouvons voir que l’intelligence artificielle (IA) transforme de nombreux aspects de notre vie, mais savons-nous où ce voyage nous mène ? Les assureurs ont besoin d’une certaine certitude sur ce à quoi ressemblera leur avenir. Certains nouveaux assureurs essaient de nouveaux modèles commerciaux avec enthousiasme, puis changent brusquement de direction, comme un hors-bord qui fait une embardée pour éviter une collision. Les grands assureurs, cependant, sont comme de grands navires de croisière ; ils doivent pouvoir voir loin devant eux avant de tracer leur route, et ils ne veulent pas continuer à changer de direction.

    Cette recherche a tenté d’identifier les modèles commerciaux viables basés sur l’IA pour aider à clarifier les choses. Certains assureurs traditionnels essaient simplement d’être plus efficaces avec l’IA, tandis que d’autres se réinventent pour utiliser pleinement les nouvelles capacités disponibles. Des entreprises à la pointe de la technologie extérieures au secteur, comme Tesla, y entrent et le perturbent. Ces chemins divergents se poursuivraient-ils ou convergeraient-ils à l’avenir vers un modèle d’entreprise idéal ? Cette recherche s’est concentrée sur un exemple d’assureur traditionnel et un nouveau perturbateur féru de technologie et a évalué si leurs modèles convergent.

    L’IA modifie la chaîne de valeur de l’assurance, comme l’illustre la figure 1. La plupart des nouveaux assureurs, comme Tesla, proposent des services simples entièrement automatisés. Les assureurs traditionnels proposent ainsi certains de leurs services les plus simples. Les services les plus complexes sont pris en charge par l’IA, mais un humain prend la décision finale. Un exemple de ceci sont les audits de fraude, où l’IA identifie des schémas et des cas inhabituels qu’un expert doit évaluer.

    Il existe des signes de convergence entre les modèles des assureurs traditionnels et des nouveaux assureurs. Premièrement, il existe une convergence des technologies, telles que l’utilisation de chatbots utilisant l’IA. Deuxièmement, il y a une convergence des processus, par exemple l’interaction avec le consommateur. Troisièmement, il y a convergence dans la stratégie sur les coûts et la tarification.

    Cependant, il y a deux domaines où il semble y avoir une limite à la convergence, ce qui semble suggérer que les modèles commerciaux de l’opérateur historique et du perturbateur resteront distincts. Ce sont : (1) l’évaluation des risques et (2) le coût pour attirer l’utilisateur et la rentabilité.

    Malgré une certaine convergence, certaines différences sont susceptibles de persister même après cette période de transition. En effet, les deux modèles présentent des avantages concurrentiels distincts. Les assureurs traditionnels ne monopolisent plus la capacité de fournir des assurances, mais ils ont toujours la base d’utilisateurs existante et l’utilisent pour évaluer les risques. Les entreprises à la pointe de la technologie qui proposent désormais des assurances, ont leurs propres formes d’engagement avec leurs consommateurs, utilisent différentes méthodes pour évaluer les risques en raison de leur accès aux données en temps réel, et ne donnent pas la priorité à la génération de revenus mais utilisent plutôt l’assurance pour augmenter leur base d’utilisateurs, surmonter les obstacles et réduire le coût global de leurs produits et services.

    Par conséquent, lorsque les assureurs réfléchissent à la manière d’utiliser l’IA et tracent leur chemin à travers les temps turbulents et imprévisibles à venir, ils doivent rester fidèles à ce qu’ils sont. C’est leur avantage comparatif.

    Le Dr Alex Zarifis est chargé de cours à l’Université de Nicosie à Chypre.

    Cet article est adapté de son article, “Evaluating the New AI and Data Driven Insurance Business Models for Incumbents and Disruptors: Is there Convergence?” disponible sur https://doi.org/10.52825/bis.v1i.58.




    Source

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.