Le sud-africain Ozow obtient 48 millions de dollars de série B

  • FrançaisFrançais




  • par Fintechnews Afrique
    17 novembre 2021


    Ozow, une société de paiement basée en Afrique du Sud, a levé 48 millions de dollars dans un tour de table de série B, selon une annonce de la société.

    Le cycle a été mené par le géant chinois de l’Internet Tencent, avec la participation d’Endeavour Catalyst et d’Endeavour Harvest Fund.

    Le financement sera utilisé pour développer la gamme de produits de l’entreprise et soutenir l’expansion sur de nouveaux marchés en Afrique. Cela comprend une concentration sur le développement de nouveaux produits, ainsi que sur des investissements stratégiques, y compris des fusions et des acquisitions.

    En outre, Ozow cherche également à augmenter les embauches dans son bureau européen et à engager des fonds pour son expansion en Namibie, au Ghana, au Nigeria et au Kenya au cours des six prochains mois, a rapporté TechCrunch.

    Ozow se concentre également sur la collaboration avec les régulateurs pour promouvoir la banque ouverte, y compris l’initiative nationale de paiement instantané Rapid Payment Program (RPP).

    Ozow se prépare pour un « marché fragmenté »

    Depuis son tour de série A qui s’est tenu en juin 2019, Ozow a connu une croissance de 100 % d’une année sur l’autre, selon une annonce de la société. La société voit les volumes de transactions dépasser les 100 millions de dollars américains sur une base mensuelle, avec un réseau de marchands de « milliers » et plus de 120 000 nouveaux utilisateurs mensuels.

    Ozow a été lancé en 2014 par les co-fondateurs Thomas Pays, Mitchan Adams et Lyle Eckstein. La société propose une solution de paiement liée à un compte bancaire qui fonctionne sur différents canaux de paiement, notamment les codes QR, les points de vente, le commerce électronique et la facturation électronique. Les clients de la société incluent des noms tels que MTN, Vodacom et Uber.

    Thomas paie

    Thomas paie

    « Quand vous avez examiné le commerce électronique, le point de vente, la facturation électronique ou le paiement P2P il y a sept ans, il s’agissait toujours d’un marché fragmenté. Par exemple, si je veux un appareil de point de vente, je dois m’adresser à une entreprise comme Yoco. Si je souhaite accepter les paiements par carte sur mon site e-commerce, je dois me rendre dans un PayU.

    Ce que nous voulions aborder était une plate-forme centrale qui pourrait essentiellement fournir des solutions au commerce électronique, au point de vente, à la facturation électronique et au paiement peer to peer »,

    Le PDG Pays a déclaré à TechCrunch.

    La série B porte le financement total de l’entreprise à 51,7 millions de dollars, selon le rapport. Sur les 48 millions de dollars qu’elle a levés, Tencent a versé environ 20 millions de dollars, selon le rapport.

    Image en vedette : Unsplash (édité)

    Partagez cet article

    Faire le partage


    Source

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *