La start-up nigériane d’Open Banking Mono s’empare de la série A de 15 millions de dollars américains

  • FrançaisFrançais




  • par Fintechnews Afrique
    11 octobre 2021

    La startup de banque ouverte basée à Lagos, Mono, a levé 15 millions de dollars américains dans une série A. Le tour a été dirigé par le bailleur de fonds de Flutterwave, Tiger Global.

    Les investisseurs participants comprenaient un mélange de nouveaux bailleurs de fonds Target Global (qui a également investi dans Kuda Bank), General Catalyst et SBI Investment, aux côtés des investisseurs précédents Entree Capital, Lateral Capital, GPIC, Acuity VC et Ingressive Capital.

    Le financement porte le capital total de Mono à 17,6 millions de dollars, a indiqué la société. Avant la série A, Mono a également levé 500 000 USD lors d’un tour de pré-amorçage en septembre de l’année dernière, et un tour d’amorçage de 2,1 millions de dollars de Y Combinator en janvier de cette année (données selon Crunchbase).

    La société est évaluée à plus de 100 millions de dollars, selon TechCrunch. L’expansion de Mono en Afrique du Sud pourrait avoir lieu dès cette année, grâce à un partenariat avec la banque Absa, selon le rapport.

    Les produits de Mono donnent accès aux données bancaires des clients, collectent directement les paiements bancaires, aident à gérer les finances et les comptes liés, et permettent le relevé bancaire sans code et la collecte des paiements.

    Mono a augmenté de 45 fois d’une année sur l’autre

    Jusqu’à présent, la startup fintech a traité plus de 200 millions de transactions de données financières et s’est connectée à plus de 150 000 comptes bancaires au cours des deux derniers mois.

    C’est une croissance de 45 fois sur un an, selon TechCrunch. La startup fondée en 2020 est également présente au Ghana et prévoit de s’étendre au Kenya, en Égypte et en Afrique du Sud.

    La société se développe également verticalement, avec des solutions d’entreprise pour les industries non technologiques telles que FMCG et le droit.

    abdul hassan mono PDG cofondateur

    Abdel Hassan

    « Nous voulions créer une application capable de gérer tous nos comptes financiers en un seul endroit, mais nous ne pouvions pas trouver d’infrastructure pour prendre en charge notre cas d’utilisation et Plaid n’était pas disponible en Afrique, nous avons donc décidé de créer le Plaid pour l’Afrique, nous-mêmes,”

    Abdul Hassan, PDG et co-fondateur de Mono, a déclaré dans une note sur la collecte de fonds.

    Crédit de l’image en vedette : édité à partir d’Unsplash

    Partagez cet article

    Faire le partage


    Source

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *