Intesa Sanpaolo signe un accord syndical sur plus de 5000 départs volontaires et 2500 nouvelles embauches d’ici 2023

  • FrançaisFrançais


  • Intesa Sanpaolo annonce que la Banque a signé hier soir un accord avec les Secrétariats nationaux et les Délégations Commerciales de Groupe FABI, FIRST CISL, FISAC / CGIL, UILCA et UNISIN, qui vise à permettre un changement générationnel sans coût social, tout en continuant à assurer une alternative au les pistes possibles de requalification et de redéploiement du personnel ainsi que le renforcement des compétences des personnes du groupe Intesa Sanpaolo résultant de l’acquisition d’UBI Banca finalisée le 5 août 2020.

    L’accord identifie les modalités et les critères pour atteindre l’objectif d’au moins 5 000 sorties volontaires d’ici 2023, les collaborateurs du Groupe à la retraite ou à accéder au Fonds de solidarité.

    Par ailleurs, d’ici 2023, des contrats de travail à durée indéterminée seront signés selon la proportion d’une embauche pour deux sorties volontaires, jusqu’à 2500 embauches, contre un minimum de 5000 sorties volontaires envisagées, un calcul qui n’inclut pas les sorties de personnes qui seront déplacés en raison des transferts de métiers. Les recrutements permettront d’accompagner la croissance du Groupe et ses nouvelles activités, avec un focus sur le Réseau d’agences et sur les zones défavorisées du pays, notamment par la «stabilisation» des personnes actuellement en CDD. Le Groupe envisage qu’au moins la moitié des recrutements concernera les provinces dans lesquelles UBI Banca a ses racines historiques (Bergame, Brescia, Cuneo et Pavie) et le sud de l’Italie.

    L’accord a été signé bien avant l’échéance initialement prévue pour la fin de l’année, soulignant ainsi les progrès effectifs du processus d’intégration.

    Plus précisément, l’accord prévoit que:

    – l’offre relative aux sorties volontaires est adressée à toutes les personnes des sociétés italiennes du Groupe Intesa Sanpaolo appliquant le CCNL Credito (contrat de travail collectif national des employés de banque), y compris les dirigeants;

    – les personnes qui remplissent les conditions de départ à la retraite au 31 décembre 2026, y compris en appliquant les règles de calcul dites «Quota 100» et «Opzione donna», peuvent souscrire à l’offre selon les modalités communiquées par le Groupe;

    – les personnes qui ont souscrit à l’accord Intesa Sanpaolo du 29 mai 2019 ou à l’accord UBI du 14 janvier 2020 mais qui n’ont pas été incluses dans les listes peuvent soumettre des demandes de sortie volontaire dans des conditions définies;

    – dans l’hypothèse où les demandes de retraite ou d’accès au Fonds de solidarité dépassent le nombre de 5 000, une liste unique sera établie au niveau du Groupe en fonction de la date à laquelle la condition de départ à la retraite est remplie. La liste donnera la priorité aux personnes ayant précédemment souscrit à l’accord de l’ancien Groupe Intesa Sanpaolo du 29 mai 2019 ou à l’ancien accord du Groupe UBI du 14 janvier 2020 et qui n’ont pas été incluses parmi les sorties envisagées, ainsi qu’aux personnes ayant droit à des provisions en vertu de l’art. 3, paragraphe 3 de la loi 104/1992 pour eux-mêmes et pour les personnes handicapées ayant un handicap d’au moins 67%.


    Source

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *