HSBC lance un programme pour aider ses clients à passer au numérique

  • FrançaisFrançais



  • Alors qu’il ferme des succursales et que Covid-19 accélère le passage aux canaux numériques, HSBC a lancé un programme de formation pour aider les clients à faire la transition vers les services bancaires en ligne et mobiles.

    Le programme HSBC @ Home est conçu pour éduquer et améliorer les compétences des clients sur une gamme de sujets allant des outils et services numériques à la fraude et à la santé financière. Les sessions sont dispensées par le biais de webinaires virtuels en direct et sont hébergées par le personnel de la succursale spécialement formé.

    Le mois dernier, la banque a annoncé qu’elle fermerait 82 succursales au Royaume-Uni cette année, la pandémie de Covid-19 accélérant la tendance à s’éloigner des services bancaires en personne et aux canaux numériques.

    Environ 90% de tous les contacts clients ont désormais lieu par téléphone, Internet ou smartphone, tandis que la banque a enregistré plus de 750000 nouvelles inscriptions d’applications mobiles au cours des 12 derniers mois.

    Cependant, certaines personnes – y compris les personnes âgées – étant moins à l’aise avec les services numériques, HSBC contacte les clients et les invite à rejoindre HSBC @ Home. Plus de 350 spécialistes des succursales HSBC au Royaume-Uni ont reçu une formation pour mettre en œuvre le programme et la banque a organisé jusqu’à présent environ 200 sessions pour les clients.

    Jackie Uhi, responsable du réseau au Royaume-Uni chez HSBC, déclare: «De nombreuses personnes adoptant le numérique comme principal canal bancaire – certaines pour la première fois – nous avons développé HSBC @ Home pour renforcer leur confiance et améliorer leurs compétences numériques.

    «Le programme, qui sera mis en œuvre dans nos succursales britanniques, couvre tout, de la façon de s’inscrire à nos services numériques et de ce que vous pouvez faire via l’application mobile et les services bancaires en ligne, à la protection contre la fraude.


    Source

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *